Foutballeur mexicain

Homophobie et football : la sanction du Mexique sera (finalement) réduite de moitié

...

Privée de public pour ses deux premiers matchs qualificatifs à la Coupe du Monde 2022, à la suite de chants homophobes, l’équipe nationale du Mexique ne jouera finalement qu’un seul match à huit clos. Voici la raison avancée par la Fifa.

Pas deux mais un seul match

La Fifa marche sur des œufs avec le Mexique. En juin dernier, le pays avait écopé d’une énième punition pour chants homophobes, lors d’un match face au Canada. Contraint de payer 55 000 euros d’amendes et d’organiser deux matchs sans public à la rentrée, l’équipe nationale mexicaine n’aura finalement qu’un seul rendez-vous à huit clos, a décidé la Fifa ce mercredi.

Une raison surprenante ?

La raison : le match remis en cause affecte l’entièreté de l’équipe nationale mexicaine. À contrario, les chants remis en cause, eux, se sont produits lors d’un match avec l’équipe nationale mexicaine des moins de 23 ans, la Sub23 comme le raconte nos confrères de USA today sports. Cela ne concernait donc pas l’équipe nationale mexicaine. « Connerie absolue » déclare Cyd Ziegler, journaliste sportif. Pour le créateur du site Outsports, « Certes, une interdiction d’un match envoie un message plus fort que zéro. Mais, (…) permettre aux fans homophobes de revenir dans les stades après avoir raté un seul match n’arrêtera rien ».

Le Mexique, en ligne de mire   

Une sanction qui semble avoir particulièrement affecté le président de la fédération mexicaine, Yon de Luisa. « Malheureusement, le temps des amendes est révolu. N’oubliez pas que nous avons déjà été condamnés à une amende 14 fois et que maintenant la sanction est passée d’une amende à celle d’avoir les stades à huis clos. La prochaine étape est que nous perdons les parties à la table et après cela, ils nous retirent des tournois. », déclarait-il à nos confrères d’Explica, à l’annonce de la sanction.

Une inaction qui pointe ?

En somme, la fédération mexicaine semble ne pas avoir trouvé de solution pour stopper ce type de chants. Habituée à ce type de dérapage, la fédération nationale avait pourtant mis en place un spot de prévention arguant de « ne pas insulter » pendant les matchs.  Pour l’heure, à la suite de l’annonce de la Fifa, seul le match qualificatif du 3 septembre prochain pour la Coupe du monde 2022, contre la Jamaïque, se jouera à huit clos.

Avatar

FERMER
FERMER