Vendre ses chaussettes sur internet, tout un fantasme

...

Délire pour certains, plaisir pour d’autres, le fétichisme des pieds et des chaussettes s’est développé dans le milieu gay il y a quelques années. Répondant à un rapport de domination (forte ou pas, selon l’envie), cette jouissance sexuelle a pris une telle ampleur que l’on peut trouver, aujourd’hui, des gens peuvent vendre leurs chaussettes sur internet, même usées.

Chez les gays, la mode des chaussettes longues jusqu’aux genoux est très en vogue depuis des années. Rappelant style des années 1970, la tendance s’est également introduite dans le sexe avec les préférences, pour certains, de faire de l’amour en chaussettes, ou bien de les sniffer. Ce jeu est souvent lié au fantasme des pieds. Le foot-fetish fait aussi l’objet de nombreux films X. On est arrivé au point où des camboys et des camgirls « se spécialisent » dans ce fétichisme en montrant exclusivement leurs pieds sur les plateformes de contenu érotique (CAM4, JustForFans, OnlyFans). D’autres vont plus loin, en mettant leurs paires de chaussettes (usées, bien sûr, pour plus d’authenticité) sur des sites de vente. Ainsi, on peut trouver des chaussettes dont le prix s’élève de 17 à 30 euros. Une bonne affaire pour les gens qui ont besoin d’argent, en somme ! 

Une niche

En effet, le foot-fetish s’est transformé en une culture underground florissante, même sur des sites comme eBay. Cependant, la politique du site ne permet pas la commercialisation des sous-vêtements et des chaussettes utilisées, ce qui ne permet pas à ce secteur de croître. C’est la raison pour laquelle toute une communauté des fétichistes a tourné vers des lieux numériques alternatifs. 

Découvrez : Le fétichisme, une grande histoire de pratiques

« Il existe une multitude d’alternatives dans la vente de chaussettes sales. Reddit fournit un coin d’adoration des pieds sur Internet à r/usedsocks, où chaque publication contient des photos séduisantes de pieds vêtus de chaussettes dégoûtantes. Craigslist est également connu pour se vanter d’une économie de chaussettes d’occasion florissante. Jesse envisage de passer à Ebanned, un site pour adultes où les listes de chaussures sales peuvent être aussi pornographiques que possible. » lit-on dans un article de Lindsey Kline sur Rooster. D’ailleurs, le site Snoozled.com, orienté principalement vers les LGBT, s’annonce ouvertement comme un lieu internet où tout le monde peut vendre des objets usés.

Retrouvez la suite de l’article sur « vendre ses chaussettes » dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

FERMER
FERMER