Ecologes

EcoLoges, la maison d’hôtes gay-friendly et responsable

...

Depuis son ouverture, en mars dernier, Les EcoLoges accueille les touristes et habitants locaux dans un cadre bienveillant, inclusif et responsable. Une chambre d’hôtes dont les propriétaires sont particulièrement fiers, car à leur image.

Derrière un logo très vert se cache un projet de couple, mûrement réfléchi. En plein coeur de Metz, les propriétaires de cette maison d’hôtes, Morgan et Thomas, accueillent les visiteurs et les habitants locaux dans un cadre sobre et écoresponsable. « On a travaillé avec une décoratrice spécialisée dans le upcycling, c’est-à-dire que les meubles et les objets sont principalement issus de la récup et qu’ils sont retapés de façon à donner une ambiance un peu vintage. », explique Morgan, un des gérants des EcoLoges. 

Découvrez aussi : SKAM France, la série qui parle à toute la communauté

Cette approche se retrouve également dans la literie du logis, ultra-confortable, soignée et naturelle. « Et puis, la bâtisse date de la fin du 19e, avec des moulures au plafond, de belles portes anciennes et de vieilles cheminées en marbre. », ajoute-t-il. Le résultat donne ainsi un magnifique intérieur, ni trop chic, ni trop classique. 

Un séjour sur mesure

Outre son approche soucieuse de l’environnement, la force de l’établissement réside dans la qualité du séjour. « Aux EcoLoges, c’est la convivialité avant tout ! Cette ambiance, qu’on ne retrouve pas dans un hôtel ou un meublé touristique, attire beaucoup la clientèle. », confie Morgan. Alors, à peine passe-t-il la porte des lieux que le visiteur a la chance d’avoir un accompagnement immédiat et durable, des deux hôtes. 

Retrouvez également : Spectacle : Chez Denise Jardinière, une soirée qu’on n’oublie jamais

Dans deux loges de 10m² et aux noms symboliques, « Mirabelle » et « Andromède », les résidents peuvent profiter d’un séjour intimiste et chaleureux, qu’ils soient entre amis ou en couple. Une logistique réduite et originale que les propriétaires entendent étendre « dans un futur plus ou moins proche, toujours à Metz ».

Retrouvez la suite de l’article sur Les EcoLoges dans l’ancien numéro de Garçon Magazine disponible ici.

FERMER
FERMER