Rôles-Modèles LGBT+ : beaucoup de déjà-vu dans les lauréats ?

...

Lors de son incontournable rendez-vous des Rôles-Modèles LGBT+, l’autre cercle a annoncé les lauréats dans les différentes catégories. Le résultat : beaucoup de people ou d’activistes un peu trop surcotés dans le listing. Focus !

Garçon
Crédit photo : capture d’écran France 3

Ouissem Belgacem (Ontrack Sport)

Ancien membre d’un club sportif pro, il a obtenu le prix dans la catégorie Dirigeant.e.s LGBT+. En cause, son engagement dans la formation de jeunes footballeurs issus de la diversité et des quartiers défavorisés à l’inclusion et à l’insertion a fortement joué. Mais, c’est sans compter son coming-out gay, en mai dernier, et la publication de son ouvrage autobiographique, Adieu ma honte ! qui lui ont permis d’accéder au rang de personnalité LGBT+ militante. Une visibilité qui lui a d’ailleurs donné l’occasion de participer à des défilés de mode et de collaborer avec des marques de vêtements, tout comme des photographes.

Rôles-Modèles LGBT+
Crédit photo : Allociné

Cédric Le Gallo (Le Gallo Films)

Cédric Le Gallo est avant tout un réalisateur investi dans la représentativité de sa communauté, dans la natation. Au travers d’un premier long-métrage, puis d’un second, le cinéaste a ainsi mis en lumière la participation des crevettes pailletées, son équipe sportive, dans une saga éponyme, en 2019. Enfin, son apparition dans une des couvertures du média, L’équipe lui a également permis de libérer la parole des personnes gays. De quoi mériter son prix de dirigeant LGBT+.

Rôles-Modèles LGBT+
Crédit photo : Facebook

Pascal Petit (Zipcom)

Depuis de nombreuses années, Pascal Petit offre ses services auprès de la fondation (et ex-association) Le Refuge. Soucieux de donner une voix et une image à cause qui lui tient à cœur, il a mis en lumière les difficiles expériences de vie des jeunes LGBTQI+, rejetés par leurs familles. Et ce, dans des métrages-témoignages poignants, sinon des fictions réalistes, comme Théo. De la même manière que Ouissem Belgacem et Cédric Le Gallo, il remporte donc le prix de dirigeant LGBT+ pour son engagement communautaire.

Retrouvez également : Marseille : un podcast donne plus qu’une voix à la communauté

Personnalité LGBT

Vincent Blier (Société Générale)

Le jeune parisien a fait un passage remarqué au sein de l’émission d’aventure, Koh Lanta – Les Armes secrètes, cette année. C’est d’ailleurs à ce moment qu’il réalise son acte militant, en faisant son coming-out gay médiatique. « Je suis un homme assez maniéré. J’ai toujours été un peu à l’écart au collège et au lycée. J’ai eu beaucoup d’insultes. Faire Koh-Lanta, c’est prouver aux gens qu’ils ont eu tort et que c’est un défi de taille que je suis prêt à relever. Si certaines personnes peuvent s’identifier à moi, ce serait top. », avait-il déclaré à Têtu, lors du début de l’émission. Puis, au cours de son aventure, il démontre ses prouesses dans ses actes, mais aussi dans ses paroles. « I don’t want this ! », dit-il notamment pendant l’un des épisodes, parole qu’il mettra sous brevet, après une forte utilisation. Aujourd’hui, il est salarié à la Société Générale et, nous l’espérons, il devrait prendre sa part dans la défense des droits LGBT+ au sein de l’entreprise où il travaille. En tout cas, il mérite bien son prix de la catégorie “Premier emploi”.

Rôles-Modèles LGBT+

Christophe Martet (Komitid.fr)

Militant de la première heure et de TOUTE la communauté LGBT+, il a toujours œuvré à l’avancée des droits pour tou.te.s. PMA, Mariage pour tou.te.s, PACS, égalité dans l’accès au don du sang, etc. Il a été de tous les combats et entend ne rien lâcher, en tant que journaliste et sur le terrain avec les associations. C’est donc dans la reconnaissance de cet investissement qu’il a reçu le prix de leader LGBT+.

D’autres visages récompensés pour les rôles-modèles LGBT+ :

Plus d’infos :

Découvrez également la liste des lauréat.e.s rôles-modèles LGBT+ sur le compte Instagram de l’autre cercle.

FERMER
FERMER