Être indétectable et intransmissible, les choses à savoir

...

Le fait d’être intransmissible car indétectable pour une personne séropositive n’est pas évident. Alors, qu’est-ce que c’est concrètement ? On vous révèle tout ce qu’il y a à savoir.

“Indétectable = intransmissible”, kezako ?

Une personne séropositive qui a une charge virale dite indétectable ne transmet pas le virus, pour cela un traitement doit être pris régulièrement. La personne vivant avec le VIH peut avoir des relations sexuelles avec son ou sa partenaire sans utiliser de préservatif sans risque de transmettre le VIH et ce, quelles que soient les pratiques (rapports vaginaux, anaux, oraux). Pour des hétéros ou bis, il est donc possible d’avoir des enfants sans crainte que ce dernier contracte la maladie. 

Warning : Être indétectable (et ainsi intransmissible) au VIH ne veut pas dire qu’on ne peut pas contracter (ou transmettre) d’autres infections sexuellement transmissibles (IST). 

La charge virale, c’est quoi ?

La charge virale, c’est le nombre de copies du VIH qui circulent dans le sang qu’il y a dans le sang d’une personne séropositive. Le terme indétectable, signifie que la quantité de VIH est tellement faible qu’elle ne peut plus être comptée au laboratoire grâce aux techniques actuelles. À ce stade, la maladie ne peut plus être transmise pendant des relations sexuelles, même sans préservatif.

Comment savoir qu’on est arrivé à cette stade ?

Pour le savoir, il faut régulièrement faire un bilan sanguin afin de mesurer la quantité de virus VIH. De cette façon, vous aurez en tête le nombre de copies du virus présent dans un millilitre de sang. Dans la finalité, le virus dans le sang de la personne indétectable est en dessous de 20 copies par millilitre.

N.B : Le virus dans le sang d’une personne récemment infectée et non traitée peut atteindre des centaines de milliers de copies. Le risque de transmission est alors élevé.

Warning : être indétectable ne veut pas dire qu’on est guéri du VIH. De même, elle une personne vivant avec le VIH peut à nouveau transmettre le virus si elle arrête de prendre son traitement.