Femme garçon : Sheila

...

Sheila, c’est une chanteuse qui a réussi l’exploit de traverser le temps et de plaire à toutes les générations. Entre « L’école est Finie », « Vous les copains je ne vous oublierai jamais », Bang Bang « La Famille » parmi des dizaines de tubes, puis l’époque Disco, avec entre autres « Singin’ in the Rain », et « Spacer », ce sont par millions que les disques, 45 t, albums, CD de Sheila se sont vendus. Un nouvel album est désormais disponible : Venue d’ailleurs, qui sort avec 4 remix et 4 titres inédits, conjointement à la ressortie en CD de l’album ‘Little Darlin’, disponible également en coffret 3 Vinyles. De 1962 à nos jours, Sheila reste une incontournable de la chanson française, qui va partir en tournée et s’arrêtera Salle Pleyel à Paris les 11 & 12 novembre 2022. Interview avec cette divine femme garçon.

Vous sortez un CD deluxe venu d’ailleurs, votre dernier album. Cela mérite une explication.

En effet c’est une nouvelle version avec CD et DVD de l’album VENUE D’AILLEURS avec des remix de certain titre dont celui de Nile Rogers : LAW OF ATTRACTION par Sky Adam et Royal Avenue, avec en prime 4 nouvelles chansons, inédites. Le coffret est disponible depuis le 29 Octobre. 

Votre carrière est exemplaire. Comment peut-on traverser 60 ans en chansons ?

On fêtera ça l’année prochaine à la salle Pleyel, sans oublier Le Cirque Royal à Bruxelles et bien d’autres villes. Ce sont 60 ans de vie, 60 ans d’amour, 60 ans de partages. En fait je suis là parce qu’on a grandi ensemble et qu’à travers de nos aventures, de nos vies, de nos bonheurs, on a une histoire en commun. 

Il y a plusieurs étapes dans cette chambre : les yéyés…

Oui, il y a une chanson sur cet album, On est Tous Yéyés., qui est la vision des yéyés par un garçon de 23 ans, Maxime Legrand, et c’est marrant parce que c’est très pop. Et c’est vraiment bien fait. 

Une des trois que j’aime plus particulièrement sur cet album. Mais, revenons sur les années 60/70. Il y a eu la période “Famille”, avec des titres comme Bang bang, La famille, L’heure de la sortie, Adios amor et tant d’autres.

Vous l’appelez famille, oui, et cela s’est arrêté avec Sheila B Devotion et le disco, c’est la période avec les jolies robes, les paillettes, les Carpentier, il y a eu un mariage et la naissance de mon fils. C’est une grande partie de ma vie, avec beaucoup d’énergie. 

href="https://www.pride.be/fr" target="_blank">

Retrouvez également : Pierre Palmade, « Assume, bordel ! »

Après cela c’est chanté en anglais, les débuts du disco, j’étais une des premières à faire du disco en France ( avec Claude François) . La suite, ce fut des voyages aux Etats Unis, puis à travers l’Europe et la rencontre avec Nile Rodgers, Bernard Edwards et CHIC… et donc SPACER 

Garçon

Et des millions de disques vendus de par le monde !

Un énorme succès dans le monde entier Et en Angleterre, les salles, dès l’intro de Spacer fredonnent le titre en bel ensemble, d’après ce que l’on m’a rapporté. C’est incroyable que sur l’intro les gens démarrent et chantent. C’est vraiment magnifique !

Retrouvez la suite de l’interview avec Sheila dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.