SOIRÉE SPÉCIALE AU CENTRE LGBT : PERFORMANCE SUR LE HARCÈLEMENT

...

« Dans les yeux de Mattéo », la première performance débat sur le harcèlement homophobe. Elle aura lieu au centre LGBT mercredi à 20h30 (Entrée libre et gratuite). Voici en excusivité, l’interview de Joseph Agostini, auteur de la performance et membre de PSYgay.e.s, réseau de psys LGBTfriendly. 

Joseph Agostini

Dominique Lhotte : Racontez-nous « Dans les yeux de Mattéo », la performance écrite par vous et jouée par Guillaume Lamort du Gail, mercredi soir.

Joseph Agostini. : C’est l’histoire de Mattéo. Un collégien dont tout le monde se moque car il est chétif et a une voix féminine. Ses camarades de classe le surnomment Pocahontas, dans l’indifférence générale. Sa mère est dans le déni et ses profs essayent de banaliser ce qui arrive. Mattéo est en danger. 

D.L. : Qu’avez-vous eu envie de dire à travers cette nouvelle performance ? 

J.A. : J’ai voulu mettre en garde contre les dangers du harcèlement homophobe, mais aussi m’intéresser à d’autres discriminations. Comme la grossophobie, par exemple, dont souffre la meilleure copine du personnage principal. La performance débat est un concept qui vise à sensibiliser le public dans un premier temps. Puis qui propose ensuite un débat avec un psychologue spécialisé, dans un deuxième temps. C’est un moment interactif pour activer nos émotions et nos réflexions. 

href="https://www.pride.be/fr" target="_blank">

D.L. : Vous avez proposé au Centre LGBT une performance sur l’addiction aux applis, intitulée Mes vies sur Grindr il y a quelques mois. Le public a vraiment été au rendez-vous !

J.A. : Oui, ça a été un vrai succès. J’ai même été surpris de voir à quel point les spectateurs se livraient. La performance leur a vraiment permis de se désinhiber, et c’était notre objectif principal. Avec celle sur le harcèlement, nous aimerions que les langues se délient, que les souffrances s’expriment. C’est la meilleure manière de s’apaiser, de panser ses cicatrices.

D.L. : Vous êtes dramaturge mais aussi auteur de nombreux essais. Quels sont vos prochains projets ?

J.A. : Mon livre Dalida sur le Divan est adapté au théâtre par un duo piano voix prodigieux, Lionel Damei et Alain Klingler, mis en scène avec l’excellent Christophe Roussel. Le spectacle sera programmé au Festival d’Avignon OFF, tout au long de l’été. Quant à mes livres, le prochain sort en juin prochain, aux éditions Leduc. Il s’intitulera Je dépense comme je suis et parlera de notre rapport à l’argent, de ce que notre manière de dépenser dit de nous. Enfin, en novembre, je suis très heureux de signer un ouvrage à quatre mains avec Daniela Lumbroso aux Editions Robert Laffont. Je vous en dirai plus prochainement.   

Pour plus de renseignements sur Joseph Agostini, cliquez ici.

Pour être redirigé vers l’évènement, cliquez ici.