Le plus grand musée LGBTQ+ à Londres !

...
hand of LGBT women holding together with rainbow ribbon symbol; concept of LGBT pride, LGBTQ people, lgbt rights campaign, same sex marriage

Un musée LGBTQ+ : en avez-vous entendu parler ?

Le premier musée LGBTQ+ du Royaume-Uni, et bientôt le plus grand au monde, ouvre ses portes au printemps. C’est grâce au soutien et au combat de l’association Queer Britain que ce projet voit le jour. 

Un événement dont on entend parler depuis 2018. Qui réussit à pointer le bout de son nez en seulement deux ans.

Malgré les conditions sanitaires et les confinements. L’équipe ne s’est pas découragée et nous ouvrira les portes du musée d’ici quelques mois.

Un musée LGBTQ+, où ça ?

Le musée LGBTQ+ sera situé au rez-de-chaussée du Granary Square à Kings Cross. Dans le bâtiment appartenant à l’association caritative Art Fund.

La location, prévue pour deux ans, abritera quatre galeries, un atelier, un espace éducatif, une boutique de souvenirs et des bureaux. Les plans et le calendrier de programmation du musée doivent être annoncés prochainement.

Granary Square à Kings Cross

Cette nouvelle institution aura pour but principal de célébrer. Célébrer les histoires, les personnes et les lieux imprégnés de la communauté Queer au Royaume-Uni et dans le monde.

De ce fait, ce lieu devrait attirer une population anglaise mais aussi internationale

Le projet est financé, en partie par l’association Queer Britain, mais aussi par des dons, des partenariats, des mécènes et la participation de fondations. Les personnes qui contribuent à l’édition de ce musée par des aides financières reçoivent le message suivant: 

« Nous perdons des histoires et des artefacts chaque jour et avons besoin d’un espace central pour examiner, comprendre et célébrer nos histoires. » 

Un message fort qui parle à tous ceux qui se sont sentis oubliés par les livres d’histoire.

Qui est impliqué dans le projet ?

Le directeur de ce Musée LGBTQ+ est Joseph Galliano, directeur général de Queer Britain et ancien rédacteur en chef de Gay Times

Le groupe consultatif du musée comprend Clare Barlow, chef d’équipe des conservateurs au Science Museum Group, et Sandy Nairne, ancien directeur de la National Portrait Gallery de Londres.

Joseph Galliano photographié par Richard Boll

Le photographe Robert Taylor fait partie des administrateurs du musée.

Les archives de Queer Britain sont actuellement conservées à l’Institut Bishopsgate, près de la gare de Liverpool Street, qui détient également de vastes archives de médias d’information sur les lesbiennes et les gays ainsi qu’une bibliothèque d’environ 10 000 titres LGBTQ.

D’autres musées britanniques possèdent également d’importantes archives LGBTQ. Notamment le National Museums Liverpool – qui comprend des objets tels que des prospectus et de la littérature liés aux principaux événements et clubs gays britanniques. Et le Victoria and Albert Museum de Londres, qui contient une série d’objets liés à l’histoire LGBTQ.

Institut Bishopsgate

L’ouverture de ce musée est un événement très attendu par les Britanniques et leurs voisins.

Une activité à faire !

En effet, beaucoup de touristes prévoient d’y faire un tour cet été en profitant des seuls rayons de soleil au RU de l’année. Maintenant, la question qui se pose c’est pour quand un musée d’Histoire LGBT+ en France ? Et le centre Pompidou, bien qu’il soit un espace relativement queer ne compte pas ! 

La question a été posée par HugoDécrypte, un jeune journaliste des réseaux sociaux qui propose à ses followers une actu en continu et accessible. Les réponses sont plutôt favorables, les Français veulent un musée à eux, qui montre leurs histoires et raconte leurs combats. 

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Un musée LGBT+ à Paris vous intéresserait ? 

+Infos: Vous pouvez trouver plus d’infos et vous tenir au courant du programme et du calendrier du musée sur https://queerbritain.org.uk/

Si vous avez aimer cet article, en voici d’autres : ici !