TOP 3 queer Infos : Star Wars à l’affiche !

...

Comme aujourd’hui, le 4 mai, c’est la Journée Star Wars. Voici un petit top 3 des infos Queer sur Star Wars. Cette série culte qui, malgré quelques faux-pas et déceptions, fait tout de même quelques efforts pour être inclusif. 

On se rappelle tous de la déception énorme qu’a été le “bisou lesbien” dans « Stars Wars : L’Ascension de Skywalker » en 2019. Ce fameux smack, qui avait été vendu par la franchise comme étant une avancée révolutionnaire dans l’histoire de cette dernière. Cependant, il suffisait de cligner des yeux pour louper ce moment soi-disant activiste. 

Ce n’est pas nouveau, Disney et le Queerbaiting c’est une grande histoire d’amour, puis de censure. 

Enfin bon, haut les coeurs ! Voici notre Top 5 qui redonne un peu d’espoir. C’est le moment d’explorer la représentation LGBTQ+ dans l’une des plus grandes franchises cinématographiques de pop culture. Stars Wars ne se limite pas qu’aux films. C’est aussi des comics, des romans de fiction, des jeux vidéo et des séries TV qui traitent en détails l’univers étendu de Star Wars.

Star Wars a donc mis en avant (tant bien que mal), des personnages de différentes sexualités et identités de genre. Créant ainsi de nouvelles opportunités pour les fans LGBT+ de se voir représentés dans la série.

Il est donc temps pour nous de mettre en lumière certains des personnages LGBTQ+ de l’univers Star Wars dont même les fans les plus acharnés n’ont peut-être jamais entendu parler.

A LIRE AUSSI : DISNEYLAND DEVIENT PLUS INCLUSIF

Star Wars : le premier personnage LGBTQ+ canonique était une lesbienne

Delian Mors est devenue le premier personnage LGBTQ+ du canon officiel de Star Wars lorsqu’elle a été introduite dans le roman Lords of the Sith (2015) de Paul S Kemp. 

Mors, qui est une femme humaine. Servis en tant que Moff – un rang occupé par les gouverneurs de secteur du Premier Empire Galactique – dans les années qui ont suivi la fin de la Guerre des Clones. Si vous avez besoin d’un calendrier approximatif, le livre se déroule après le film La Revanche des Sith, mais avant la série télévisée Rebels.

Mors est une Impériale (une « mauvaise » personne) et sa femme, Murra, a été tuée dans un accident. Elle n’est pas un personnage majeur du roman, mais elle est décrite comme une femme qui a commis de très graves erreurs mais qui est un leader incroyablement compétent. Elle passe la majeure partie du roman à travailler dur pour éviter l’échec absolu.

href="https://www.pride.be/fr" target="_blank">

Star Wars a présenté son premier Jedi trans non-binaire en 2020.

Comics Corner - Trans Star Wars fans deserve better than Terec and Ceret -  Gayming Magazine

À l’occasion de la Journée de la visibilité des transgenres, le 31 mars 2020. La franchise Star Wars a annoncé qu’elle présenterait Terec et Ceret dans le numéro de juin de Star Wars : The High Republic. 

Les Jedi non-binaires sont des jumeaux de liaison qui ont une conscience liée. Ils ont fait leur première apparition dans le deuxième numéro de The High Republic.

La série se déroule environ 200 ans avant La Menace Fantôme, à une époque où les Jedi sont dans la fleur de l’âge.

L’Instagram officiel de Star Wars a annoncé que le duo était trans et non-binaire.

Le compte a ajouté :

« Nous soutenons les vies trans et nous sommes passionnés et engagés à élargir notre représentation dans une galaxie très lointaine. »

Le Grand Amiral Rae Sloane n’est pas seulement un méchant dur à cuire mais aussi une femme noire ouvertement bisexuelle.

https://www.starwars-holonet.com/holonet/images/a/a0/10935/perso_sloane_rae_01.jpg

Rae Sloane est une femme noire et humaine qui a gravi les échelons du Grand Empire pour devenir Grand Amiral. Elle a eu pour mentor Armitage Hux, joué par Domhnall Gleeson dans les derniers films Star Wars. Même si Sloane n’apparaît pas dans les films, elle est très présente dans les romans Star Wars.

Elle a été présentée pour la première fois dans le roman A New Dawn (2014) de John Jackson Miller. Puis dans la trilogie Aftermath de Wendig, déjà assez queer.

Dans l’un des romans de Wendig, Empire’s End, Sloane dit à Wexley qu’elle n’a jamais eu « un mari ou une femme entre mes mains ». Reconnaissant ainsi ses relations non hétérosexuelles.

Donc voilà, ils font des efforts et honnêtement c’est plutôt agréable ! Avec un peu de chance, ces personnages ou d’autres, apparaîtront plus d’une demie seconde à l’écran. Ou alors seront mis en lumière dans d’éventuelles prochaines séries. 

A LIRE AUSSI : ENFANT QUEER, CAUCHEMAR POUR LES PARENTS CIS ET HETEROS