Jean-Michel, 39 ans, natif de Guadeloupe : « JE SAVAIS QUI J’ÉTAIS, MAIS JE NE VOULAIS PAS L’ACCEPTER…PARCE QU’IL N’Y AVAIT PERSONNE COMME MOI. »

Aujourd’hui directeur artistique au sein d’une agence de mannequins à Paris, ce Guadeloupéen originaire des Abymes prend sa revanche sur une adolescence difficile. Même s’il est actuellement plus simple...

capture-decran-2016-09-10-a-12-16-55

Aujourd’hui directeur artistique au sein d’une agence de mannequins à Paris, ce Guadeloupéen originaire des Abymes prend sa revanche sur une adolescence difficile. Même s’il est actuellement plus simple de vivre son homosexualité aux Antilles qu’il y a vingt ans, il dresse un constat amer d’une acceptation toute relative.

Quelle a été la réaction de vos proches quand ils ont appris votre homosexualité ?

Plutôt mal. Ils commençaient à me trouver efféminé, trouvaient étrange qu’il n’y ait que des hommes qui m’appelaient. Et puis, j’ai décidé de l’assumer en le disant à ma mère. Et là, leur comportement a changé. Ils ne me parlaient presque plus. En règle générale, la principale difficulté, c’était l’échange, savoir si l’autre pouvait m’accepter tel que j’étais. À partir du moment où j’ai affirmé mon homosexualité, les gens me regardaient différemment. J’ai subi des injures, des crachats au visage, des menaces. En 1997, j’ai décidé de partir pour la Métropole.

Y avait-il une vie gay à cette époque en Guadeloupe ?
Il n’y avait pas d’association. Les seules personnes à qui je me connais, c’était deux copines lesbiennes et deux copains gays, rencontrés à la natation lorsque j’étais scout. Ça m’a permis de prendre confiance en moi. Jusque-là, je savais qui j’étais, mais je ne voulais pas l’accepter… parce qu’il n’y avait personne comme moi. À partir de là, nous rencontrions…

La suite à retrouver dans Garçon Magazine n°5, chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous, et recevez une montre IceWatch d’une valeur de 79€ !

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :