Pourquoi le sexe est bon pour la santé ?

...

Vous cherchiez encore une bonne raison de vous envoyer en l’air ? Sachez, Messieurs, que de récentes études ont prouvé scientifiquement les nombreux bienfaits de la sexualité sur notre santé… Alors, prêts pour une partie de jambes en l’air ?

Par Thomas KASSAB

LA SEXUALITÉ : SCIENTIFIQUEMENT PROUVÉE ET APPROUVÉE
C’est indéniable, de nombreuses études le confirment, la sexualité, cette sorte pulsion de vie, contribue à notre santé mentale voire à notre longévité. Outre le plaisir évident que le sexe procure à l’instant T, une sexualité épanouie est la meilleure alliée de notre quotidien. Pour ne citer qu’un exemple, au moment de l’orgasme, le feu d’artifice hormonal sécrété par notre cerveau crée une sensation unique et singulière alliant euphorie et relaxation. L’énergie physique dépensée pendant l’acte et le bonheur associé qui en découle amènent de la sorte un meilleur équilibre moral et hormonal, en d’autres termes la « zenitude ».

CHIMIE ET ALCHIMIE ÉROTIQUES
Tous les plaisirs que la sexualité procure s’expliquent, la plupart du temps, par cette hormone coupable, l’ocytocine, née de l’alchimie entre deux amants. Elle est boostée par les caresses et les baisers en tout genre jusqu’à atteindre sa concentration maximale dans le sang au moment précis de l’orgasme éjaculatoire, apothéose du bien-être. Ainsi, en cas de jachère sexuelle, il vaut mieux passer au plaisir solitaire plutôt que d’attendre des semaines un partenaire sur des applications. Quant aux « plans odeur », ce sont les phéromones qui sont au coeur de l’attirance sexuelle. Il aura fallu attendre de récentes études sur celles-ci et la mise en évidence d’une attirance sexuelle liée aux odeurs, pour reconnaître le rôle de l’odorat dans la vie affective humaine : jusque-là, cette fonction paraissait strictement réservée aux animaux… alors réveillez l’animal qui dort en vous !

C’EST BON POUR LE MORAL !
« Sex is beautiful ! Sex is good ! » chantait Georges Michael dans les années quatre-vingt et il n’avait, certes, pas tort. Avoir une sexualité régulière et satisfaisante procure un bien-être et un effet tranquillisant sans égal et, là encore, nos hormones en sont responsables. Bien plus qu’un anxiolytique, la sexualité peut être un véritable antidépresseur naturel. Il y aurait d’ailleurs une étroite corrélation entre la santé mentale et la frustration liée à une sexualité décevante. D’après de récentes études, ces troubles seraient largement en lien avec un déficit en endomorphines pas assez sécrétées au moment de l’éjaculation finale. Transposons : qui serait ravi de gravir les Alpes si une barrière nous empêchait d’achever notre périple à la dernière étape qui nous sépare du sommet ? Certes, on a vu du paysage, mais pas toute la beauté du panorama. […]

Retrouvez la suite de l’article dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux.