Remise des prix des associations LGBT de la Ville de Paris

Vendredi 17 Mai, la Ville de Paris a remis 3 prix à des associations LGBT, afin de les soutenir dans leurs projets. Anne Hidalgo, Maire de Paris, était présente...

Vendredi 17 Mai, la Ville de Paris a remis 3 prix à des associations LGBT, afin de les soutenir dans leurs projets. Anne Hidalgo, Maire de Paris, était présente et a souligné le travail mené par chacun d’entre elles. Pour la première fois, des mentions spéciales ont été ajouté, car un constat avait été fait l’année dernière : les lesbiennes sont souvent oubliées.

« Ce n’est pas de la tolérance, ce sont des droits humains »

C’est à 16h que la « cérémonie » débute, avec Anne Hidalgo et un discours servant à expliquer l’existence de ces prix : « ce n’est pas de la tolérance, c’est juste accepter les différences de chacun et conserver les droits humains ».

S’en est suivi un point sur les pays qui mettent à mal les droits des LGBT et des femmes, deux sujets que la Maire a mis en lien, « Si les actes LGBTphobes sont en hausse, c’est car nous sommes en train de gagner la partie ».

« Nous sommes en train de gagner la partie ! »

C’est en présence de nombreuses personnes que la remise des prix à au lieu. Notamment la Pésidente de Amnesty international, de Miss International Queen 2019, de SOS Homophobie, de la Black Wild Paris et de nombreux autres.

Pour la première année, des mentions spéciales ont été ajouté pour chacun des trois prix.

 

Prix national : OriZon 

Lutte contre l’homophobie et pour la reconnaissance desdroits LGBTQI+ à La Réunion.

OriZon est amenée à intervenir régulièrement dans les milieuxscolaires et médico-sociaux sur l’île de La Réunion. Elle a pour projet la réalisationd’un court-métrage sur les discriminations homophobes et les spécificités locales.

Plus d’infos : http://orizon.run/

 

Mention spéciale : Collectif intersexes et Allié.e.s (C.I.A)

Cette association lutte pour lareconnaissance des droits des LGBTQI+ et plus particulièrement contre contre lapathologisation des personnes intersexes ; la fin des mutilations et destraitements non consentis, la suppression de la mention de sexe ou de genre àl’état-civil.

Plus d’infos : https://cia-oiifrance.org/2019/05/01/ressources/

 

Prix francophone : Transgenre Burkina

Développement d’un espace spécifique pour la promotionde la santé sexuelle et le dépistage des IST/VIH, les soins adaptés et la lutte contreles discriminations des personnes transgenres.

Cette jeune association s’est vu à plusieurs reprises refuser sonenregistrement auprès des autorités. Ses moyens de communication sontrestreints, elle ne dispose d’aucun site internet ni de réseaux sociaux.

 

+ Mention spéciale : MSM Madagascar

Lutte contre la stigmatisation et les discriminations enversles HSH et contre la propagation des IST/VIH à travers Madagascar.

La fédération rassemble et met en réseau 17 associationsnationales, lui permettant une présence dans 7 grandes villes à Madagascar.

Plus d’info : https://www.facebook.com/MSMMadagascar

 

Prix international : Red Comunitaria Trans Bogotá

Promotion des droits et accompagnement des femmestransgenres vulnérables et/ou en situation de prostitution dans les quartierssensibles de Bogotá.

Depuis quelque mois, la fondation participe à l’exposition sur lesMouvements Sociaux organisée par le Musée National de Colombie. Des objets etsymboles des luttes des personnes transgenres de la ville y sont exposés.

Plus d’info : https://www.nswp.org/members/fundacion-red-comunitaria-trans

 

Mention spéciale : European Lesbian Conference

Cette association se bat pour la reconnaissance des droits pour les lesbiennes et lutte contre leur oppression en Europe.

Il y a un an Marielle Franco, la Présidente de l’association a été brutalement assassinée au

Brésil. Depuis, Monica Benicio, sa compagne, se bat pour demander que justice soit rendue. Elle a ouvert la deuxième conférence des lesbiennes européennes en avril 2019.

Damien Guignard

Passionné de musique, de théâtre, de littérature et de culture de manière générale, j'aime rester à l'affut des nouveautés musicales, mais aussi des droits LGBT.

Vous aimerez aussi :