Les 20 villes préférées de Mr Hudson, regard sur les destinations les plus LGBT+

Avec Les 20 villes préférées de Mr Hudson, Bastiaan Ellen cible les destinations où il fait bon vivre pour la communauté LGBT+. Aux éditions Guides Bleus, Têtu s’est emparé...

Avec Les 20 villes préférées de Mr Hudson, Bastiaan Ellen cible les destinations où il fait bon vivre pour la communauté LGBT+. Aux éditions Guides Bleus, Têtu s’est emparé de ce sujet pour le public français.

Tout commence par une préface. « Le monde fraye un chemin à l’homme qui sait où il va » (Ralph Waldo Emerson). Suivant cette citation, Bastiaan Ellen se confie directement à son lecteur sur sa lointain passion pour les voyages et sa vision du monde. « J’ai toujours aimé voyager, aussi loin que je me souvienne. Le monde est d’une telle richesse que j’ai constamment l’impression de rater quelque chose ». Il nous révèle très vite le choix du titre pour son ouvrage, celui de l’explorateur Mr Hudson qui partit, en son temps, à la découverte du nouveau monde, l’Amérique.

L’auteur nous fait très vite part de la structure qu’il a choisi pour son livre. Ce n’est pas un classement comme le ferait une agence de voyage, un site spécialisé ou même un blog, mais un décryptage par ordre alphabétique des destinations qui l’ont passionné, de A à Z.

Une approche générale et LGBT+ au voyage

A l’ouverture de chaque chapitre, Bastiaan Ellen introduit avec brio le contexte socio-historique de la ville. D’un coup de crayon, il balaie tous les lieux incontournables dont tout bon voyageur qui se mérite doit impérativement visiter. Les destinations y sont correctement mises en avant : « se loger, se restaurer, dormir, faire la fête, faire du shopping, explorer, participer, s’évader ». L’écrivain met même un point d’honneur aux spécifités de chacune des destinations qu’il met en avant. Au fil des pages, l’écrivain instaure rapidement une dimension LGBT+ à la présentation d’une destination. C’est bien là le sujet véritable de son livre.

L’approche générale à chaque ville laisse progressivement place au rapport à la communauté. Tous les lieux et événements sont passés au crible : marche des fiertés, bars, saunas, monuments, rues ou encore les musées. Les manifestations propres à une ville en particulier, comme Lucha à Mexico (combats de travestis sur un ring), sont à l’honneur. A la fin du focus sur une ville, Bastiaan Ellen dresse le portrait d’un artiste qui œuvre à l’essor LGBT+ et s’engage auprès de la communauté.

TOP 10 de la rédaction :

1 – Stockholm : la Suède est le premier pays à avoir légalisé le changement de genre, en 1972.

2 – San Francisco : les premières émeutes LGBT+ américaines ont eu lieu au départ du Compton’s Cafeteria.

3 – Berlin : l’Allemagne a failli être le premier pays à autoriser l’homosexualité, dans les années 1920.

4 – Portland est un véritable berceau du ballroomcing.

5 – Rome : l’Italie autorise l’homosexualité depuis la nuit des temps.

6 – Tel-Aviv est la ville la plus LGBT+ du monde, non délimitée par des quartiers ou lieux de soirées spécifiques.

7 – Lisbonne : le Portugal autorise le changement de genre sans passer par une expertise médicale.

8 – Amsterdam possède son propre mémorial pour les déportés homosexuels.

9 – Vienne mêle le drag au sport avec son City Triathlon.

10 – Paris accueille un grand nombre de talents gays célèbres (161) et un emblématique quartier, Le Marais.

Plus d’infos :

Découvrez Les 20 villes préférées de Mr Hudson de Bastiaan Ellen en librairie, en cliquant ici.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE