Scènes de films LGBTQI+ cultes : “Le premier rapport sexuel », Portrait de la jeune fille en feu

...

Chaque semaine, (re)découvrez une des scènes de films LGBTQI+ cultes. Après La Favorite et Rafiki, on met à l’honneur Portrait de la jeune fille en feu (Céline Sciamma), avec la scène du ”premier rapport sexuel”.

Aperçu d’une des scènes de films LGBTQI+ cultes, avec ”Le premier rapport sexuel” dans Portrait de la jeune fille en feu :

Marianne, une jeune femme de chambre, fait sa dernière ronde de nuit avant d’aller se coucher. Elle est dans ses pensées, porte son attention sur quelqu’un. Soudain, son regard dérive derrière elle, zone sombre où elle aperçoit sa maîtresse Héloïse, en robe de chambre blanche. C’est là un signe d’une invitation à la consommation de l’amour. Alors, sans une once d’hésitation, elle se dirige vers la pièce en question et tombe alors sur la jeune dame, devant la cheminée. 

A toute hâte, la servante vient poser sa tête sur l’épaule de sa dame, dans une consolation. Héloïse exprime alors ses craintes et ses envies. Et, rapidement, la situation prend un tout autre tournant. Marianne lève la tête, la maîtresse l’embrasse amoureusement. L’amour entre les deux femmes est enfin consommé. Ce qui est une bien belle libération !

Pourquoi on aime cette scène ?

Cette scène, caractérisée comme la meilleure du film, démontre toute la beauté qu’a la romance entre deux femmes. Ce female gaze, reprise par une personne directement concernée, la réalisatrice Céline Sciamma, trouve toute sa force dans ses inspirations et clins d’œil cinématographiques. Titanic, Mulholland Drive et La Leçon de Piano pour n’en citer que quelques-uns. C’est un enjeu de mise en scène, comment on regarde ces personnages féminins toujours comme des sujets pas comme des objets […] en proposant une autre politique du regard.”, confie la cinéaste à juste titre. Magnifique !

A lire aussi : Scènes de films LGBTQI+ cultes : “Le rendez-vous”, Rafiki

Le pitch du film : 

Fin XVIIIe, en France. Une artiste-peintre itinérante, Marianne, arpente les routes de son pays pour le bien de son activité. Un jour, elle croise la route d’une comtesse qui, dans son admiration de cet art, lui demande de représenter sa jeune fille Héloïse. Se présentant alors comme une dame de compagnie, la jeune femme va prendre plaisir à peindre sa maîtresse noble et belle … allant jusqu’à éprouver des sentiments. Une romance va-t-elle s’installer entre les deux personnages ? 

Avatar

FERMER
FERMER