IGLTA dévoile les résultats de son enquête 2021 sur le tourisme LGBTQ+

...
Tourisme LGBT

L’Association internationale du tourisme LGBTQ+ (IGLTA) a dévoilé les résultats de son enquête sur le tourisme LGBTQ+ suite à la pandémie, le 1er juin. La recherche a pour but d’interroger les membres de la communauté LGBTQ+ afin d’évaluer leurs projets de voyage après la pandémie de la Covid-19.

Les réponses de l’enquête globale proviennent de 6.300 voyageurs LGBTQ+ du monde entier, avec une représentation plus importante des habitants des États-Unis, du Brésil, du Mexique, de l’Inde et de l’Union européenne. En complément de son enquête globale, IGLTA a préparé un rapport spécial sur le tourisme LGBTQ+ de l’UE. Les résultats de l’échantillon européen sont basés sur les réponses des 693

personnes LGBTQ+ ayant déclaré leur résidence principale dans l’UE, notamment dans l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie, la Suède et la Tchéquie. La France était le pays européen avec le plus de réponses (22%).

Selon l’étude, il existe une forte demande non satisfaite de voyages parmi la communauté LGBTQ+ en Europe. La majorité des personnes interrogées (82 %) déclarent qu’elles prévoient de prendre leurs prochaines grandes vacances avant la fin de 2021. En plus, une personne sur cinq (20 %) en Europe déclare avoir effectué au moins une réservation de voyage au cours de la semaine écoulée (de la collecte des réponses, NDLR).

A lire aussi : TOURISME LGBTQ+, LA FRANCE RESTE UNE DESTINATION APPRÉCIÉE

L’enquête s’est également concentrée sur la probabilité que les personnes LGBTQ+ en Europe choisissent une variété d’activités liées aux voyages au cours des six prochains mois, démontrant à nouveau une forte volonté de voyager et la diversité des intérêts sur le marché européen des voyages LGBTQ+.

Ainsi, on dresse une liste des activités principales que les personnes LGBTQ+ en Europe prévoient de faire au cours des six prochains mois :

57 % : séjourner dans un hôtel ou un complexe hôtelier

47 % : séjourner dans une maison de vacances ou un appartement de location

68 % : partir en voyage de loisirs dans leurs pays de résidence

46 % : partir en voyage de loisirs à l’international

22 % : participer à un voyage en groupe

8 % : partir en croisière

19 % : visiter un parc d’attractions

46 % : assister à un événement de fierté LGBTQ+

« C’est la deuxième enquête  sur le tourisme LGBTQ+ faite par IGLTA. « Lorsque nous avons réalisé notre première étude sur les sentiments des touristes LGBTQ+ face au Covid-19 l’année dernière, la pandémie en était à ses débuts et tout était incertain. Pourtant, les résultats étaient indéniables. Les voyageurs LGBTQ+ étaient impatients de reprendre leurs voyages dès que cela serait possible en toute sécurité », a déclaré John Tanzella, président-directeur général de l’IGLTA. « Cette année, une fois encore, les résultats montrent indéniablement que la communauté LGBTQ+ en Europe est impatiente de voyager et qu’elle représente un public précieux et fidèle pour les entreprises touristiques qui font l’effort de l’accueillir chaleureusement. »

Les résultats de l’enquête européenne et ceux de l’enquête globale sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site d’IGLTA.

FERMER
FERMER