Régionales 2021 : Le passé homophobe de Valérie Pécresse blanchit ?

...
Valérie Pécresse

Une nouvelle étude menée par Numérama vient de mettre en avant des caviardages récents sur les pages Wikipédia de plusieurs candidats aux élections régionales de 2021, lundi 13 avril. Il s’agit en effet de des essaies de blanchir les images des candidats de certains partis. Un cas particulier qui touche la communauté LGBTQ : sur la page de Valérie Pécresse, des informations concernant sa position contre le mariage pour tous de 2012 ont été supprimées.

Mariage pour tous

À quelques mois des élections régionales, plusieurs pages de candidats de premier plan aux élections, ont été modifiées afin de purifier leur image politique. Ainsi, un internaute a modifié la page Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Île-de-France, en supprimant une partie contenant sa prise de position contre la loi Taubira de 2012.  

Selon Numérama, une IP anonyme a supprimé l’information le 6 mars, mais elle a été par la suite restaurée par un membre de Wikipédia. Le paragraphe en question présente les propos que Valérie Pécresse a exprimé contre le mariage pour tous, ainsi qu’une citation d’un entretien donné au Journal de dimanche : « Si la droite revient au pouvoir, elle n’abrogera jamais le mariage pour tous, parce que c’est impensable humainement. »

Voici l’intégralité du paragraphe qui a été supprimé et ensuite réintégré :

« Initialement opposée au projet de loi Taubira sur le mariage homosexuel en France, elle participe à la contestation de 2012-2013 menée par La Manif pour tous. Elle préconise, si la loi est adoptée, de démarier les couples homosexuels. Après le passage de la loi en 2013, elle modifie son discours et, en novembre 2014, explique : « L’abrogation, elle n’est pas humainement réaliste. […] Sur le mariage homosexuel, j’ai changé d’avis parce que tout simplement, j’ai réfléchi. » Depuis 2016, après son élection à la présidence de la région Île-de-France, elle nomme un anti-mariage gay à la commission famille108. En 2017, elle déclare finalement : « Si la droite revient au pouvoir, elle n’abrogera jamais le mariage pour tous, parce que c’est impensable humainement.

En 2018, elle est accusée de pinkwashing par certaines associations LGBT de sa région, à la suite de son soutien au film 120 battements par minute. »

A lire aussi : MARIAGE POUR TOUS AUX USA : 96 000 UNIONS ET PLUS DE 760 MILLIONS D’EUROS DE DÉPENSES

Une action majeure en amont les élections régionales

Selon l’article de Numérama, des 75 têtes de liste déclarées aux élections régionales le 8 avril, 48 disposent d’une fiche Wikipédia, dont 16 fiches Wikipédia de têtes de listes déclarées aux élections régionales ont été censurées, ou étoffées. Cependant, ces actions sont en contradiction avec le critère principale de Wikipédia, pertinence et neutralité. Parmi les candidats dont les pages ont été caviardées : Laurent Saint-Martin (LREM), Isabelle Le Callennec (LR), Hervé Morin (Conseil régional de Normandie), Aurélien Pradié (LR), etc.