Droits LGBTQI+

Droits LGBTQI+ : Elisabeth Moreno passe dans l’Oise

...

La ministre Elisabeth Moreno est intervenue sur les droits LGBTQI+ à Nogent-sur-Oise, jeudi 18 février. Ce passage s’inscrit dans la continuité de son engagement politique pour la communauté.

Droits LGBTQI+

Sensibiliser, plus que tout ! Jeudi 18 février, la ministre Elisabeth Moreno est passée à Nogent-sur-Oise. Ce déplacement intervient alors que la femme politique s’implique dans la sensibilisation sur les droits LGBTQI+. Elle a assisté à une projection-débat du court-métrage “PD” d’Olivier Lallart, projet à l’initiative du député LR Maxime Minot, au lycée Marie Curie. “Elle a rappelé tous ses engagements et ceux du gouvernement en faveur de la lutte contre les discriminations en évoquant les discriminations qu’elle a elle-même vécue en tant que femme de couleur et personne atteinte d’un handicap.”, a confié le réalisateur du film, présent à l’événement, précisant que la ministre a été très touchée par le sujet. En effet, “PD” a été visionné plus de 2 millions de fois, depuis sa sortie en décembre 2020.

Une ministre très engagée

Depuis la prise de ses fonctions, Elisabeth Moreno a fait des droits LGBTQI+ un des dossiers gouvernementaux majeurs. En effet, la ministre a mis en place un vaste plan pour garantir les libertés et égalités communautaires. “C’est un plan interministériel dans lequel nous avons associé les associations. Je suis convaincue qu’il va véritablement changer leur vie.”, avait-elle indiqué lors d’une interview au 7/9 de France Inter, en octobre dernier. Présente sur tous les terrains, la femme politique prend notamment la parole au cours de l’émission “Rôles-Modèles LGBT+ et Allié.e.s au travail”, où elle y salue l’initiative. 

A lire aussi : Le gouvernement va présenter son plan pour les LGBTQI+

Toutefois, c’est la mise en place de la plateforme anti-discriminations qui vient consacrer son important travail. “L’une des insultes les plus violentes dans les cours d’écoles ou les stades, c’est ‘pédé’. Il faut commencer par éduquer, par sensibiliser. Nous allons créer un site internet sur lequel le corps enseignant pourra trouver tous les outils, les éléments de langage.”, avait-elle déclaré pour justifier l’urgence à mettre en place une telle plateforme, toujours au micro de France Inter. 

Autre son de cloche, à Compiégne

Après la projection, Elisabeth Moreno s’est, ensuite, directement rendue à Compiègne. Bastion majeur de La Manif pour Tous, la ville est connue pour sa méfiance des droits LGBTQI+, à commencer par le maire lui-même, Philippe Marini. Autour d’une table-ronde, la ministre a, en conséquence, échangé avec les associations communautaires de la métropole. “Je déplore que la Mairie de Compiègne invisibilise les associations et militants.”, a-t-elle notamment tweeté, peu de temps après la fin de la réunion.

Avatar

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

FERMER
FERMER