Ghana

Ghana : Le soutien pro-LGBTQI+ de Michael Essien ne passe pas

...

La légende de Chelsea, Michael Essien, a perdu le soutien d’une grande partie de sa communauté, mardi 2 mars. En cause, le footballeur a apporté son soutien aux victimes LGBTQU+ du Ghana.

Ghana

Triste revers ! Sur Instagram, le footballeur britannique, Michael Essien, a apporté son soutien aux victimes LGBTQI+ du régime de Ghana. “Nous vous voyons, entendons, soutenons. Notre communauté LGBTQI+ pour Ghana.”, a-t-il alors déclaré. En l’espace de quelques heures, son geste a agité sa communauté de fans, qui a critiqué son engagement en faveur de ces minorités. “Vous venez de perdre un de vos followers.”, est un des nombreux messages qui vont en ce sens. En conséquence, la légende de Chelsea a perdu plus d’un million d’abonnés, tant sur Instagram que sur Twitter. Ce qui l’a poussé à supprimer sa publication sur le champ. 

Une attaque sans précédent

Fin février, les forces de l’ordre d’Accra, au Ghana, ont saccagé le centre LGBTQI+ de la ville. Dès lors, les minorités ont senti le danger planer sur leurs têtes, à commencer par le président de l’association. “Nous nous attendions à ce que des organisations homophobes se servent de cette opportunité pour faire pression contre la communauté. Mais, la haine anti-gay a été sans précédent.”, a confié le responsable associatif à Reuters. “Je viens juste de contacter mes avocats, il y a une situation instable à cet instant. J’ai besoin de me mettre en retrait.”, a-t-il ajouté, cette fois pour CNN

A lire aussi : Ghana : les LGBTQI+ sont-ils en grand danger ?

De cet incident, le président du centre LGBTQI+ a appelé sa communauté à la plus grande prudence, sans pour autant paniquer. “Nous l’avons anticipé [la situation, NDLR]. Nous triompherons. La police a peut-être saccagé et fermé notre local mais le vrai se trouve dans nos coeurs et esprits.”, a-t-il confié. Parallèlement à cela, le responsable de l’association a appelé les organisations des droits humains et leurs alliés du monde entier à “à condamner ces attaques et les crimes haineux dont nous sommes victimes”, sans plus attendre. 

Des personnalités se mobilisent

En réaction à cet appel à l’aide, des célébrités d’origine ghanéenne ont manifesté tout leur soutien aux minorités LGBTQI+ du pays.  « En tant que puissants et importants représentants de ce beau pays, nous implorons Son Excellence, le Président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, et aux dirigeants politiques et culturels d’ouvrir une voie vers l’alliance, la protection et le soutien, déclare le texte en question. Nous demandons une inclusivité qui rendra la nation encore plus grande et encore plus forte.”, ont-elles notamment déclaré dans une lettre ouverte.

Découvrez également : Ghana : un journaliste fait son coming-out gay en direct

De son côté, l’activiste britannique Akua Opoku Gyimah, aka « Lady Phyll », a pris la parole dans les colonnes de Vogue UK. Affirmant fièrement ses liens avec le Ghana, de par ses origines, elle a déploré le climat de violence qu’instaure le régime de ce pays à l’encontre des minorités LGBTQI+. « Nous avons chacun et chacune cette responsabilité de [s’opposer ouvertement contre] tou.te.s ce.ux.lles qui piétinent la vie des autres. », a-t-elle notamment confié.

Avatar

FERMER
FERMER