pma pour toutes

Le Sénat rejette la tant attendue PMA pour toutes

...

Le Sénat a rejeté la PMA pour toutes les femmes, mardi 2 février. Mesure phare de la loi bioéthique, elle était pourtant attendue au sein de la communauté LGBTQI+.

pma pour toutes

Coup de massue supplémentaire ! Sans grande surprise, le Sénat a invalidé complètement la mesure visant l’accès à la PMA, ce mardi, dans la soirée. Dans les coulisses, déjà, certain.e.s de la chambre ont manifesté leur refus de voir un tel texte adopté en l’état. Cette technique médicale deviendrait demain fondée sur une réponse à une demande, sur la satisfaction d’un désir, quelle que soit la légitimité de cette demande ou de ce désir.”, a avancé la sénatrice LR Muriel Jourda, reprenant ainsi les revendications de LMPT. La seconde interrogation posée tient à la banalisation par le législateur de l’absence de filiation paternelle.”, a-t-elle ajouté. En conséquence, le Sénat a voté défavorablement le texte de loi, à 132 voix contre, pour 48 voix pour et 152 abstentions. Misère ! 

A lire aussi : Loi bioéthique : le Sénat envisage le retrait de la PMA

Depuis sa présentation en 2018, la loi bioéthique n’a cessé de faire des allers-retours entre l’Assemblée et le Sénat. En cause, les élu.e.s des deux chambres peinent à se mettre d’accord sur la légitimité de la réforme, en particulier autour de la PMA. Certains d’entre eux crient tout haut les arguments de LMPT ; marchandisation du corps, fissures dans le modèle familial traditionnel, etc. A l’extérieur, la situation ne vient pas arranger les choses. En cause, le mouvement des gilets jaunes, la grève SNCF ou encore la crise sanitaire ont impacté sur l’adoption du projet. En juillet 2020, l’Assemblée Nationale finit par adopter le texte en seconde lecture. Pour autant, cette seconde lecture n’a pas eu l’effet escompté, comme l’explique le résultat des débats au Sénat, mardi 2 février. 

La réforme va quand même passer

Le secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles, Adrien Taquet, a exprimé “[son] regret d’avoir assisté à un recul sur ce qui avait été voté par [le Sénat], l’année dernière”. Pour autant, l’Assemblée Nationale et le gouvernement envisagent pourtant d’adopter la réforme sur la PMA pour toutes, peu importe la décision sénatoriale. De même, la ministre Elisabeth Moreno a, quelques semaines plus tôt, souligné l’impératif de permettre le remboursement de cette pratique par la sécurité sociale, même pour les femmes célibataires. 

Avatar

FERMER
FERMER