LGBT école

Un livre LGBTphobe conseille les élèves à « ne pas succomber à leurs pulsions »

...

Encore un livre homophobe aux lycées ! Suite à une publication sur les réseaux sociaux, un livre contenant des propos homophobes, transphobes et contre le mariage pour tous a fait polémique, dimanche 21 mars.

Selon la publication de la page  » Le coin des LGBT+ « , le livre intitulé « Questions de vie : le livre de la vie chrétienne des jeunes » a été utilisé dans les classes de plusieurs lycées publics et privés, et il a été mis à disposition des élèves dans plusieurs CDI. Ainsi, quelques association LGBTQ+ ont signé une lettre ouverte pour demander le retrait du livre des lycées.

Les points problématiques

Suite à la publication initiale sur Twitter, « Le coin des LGBT+ » et son créateur ont publié quelques extraits du livre de Sophie de Mullenheim. En effet, le livre apprend aux élèves que  « l’Eglise souffre de voir l’homosexualité banalisée ». Ou encore qu’elle « accueille tous les hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle, et qu’elle les invite à essayer de ne pas succomber à leurs pulsions et à vivre dans la chasteté », ou qu’une « attirance homosexuelle peut-être une étape passagère » qui peut être comparée avec le désir de poursuivre certains métiers.

Le livre s’interroge également sur la loi du mariage pour tous. « En France, la loi autorise désormais deux personnes de même sexe à se marier, mais les lois ne sont pas toutes justes », peut-on lire, ou encore que « deux hommes ou deux femmes ne pourront jamais avoir d’enfants ensemble » et « c’est un mensonge de croire cela ». Selon le livre, « tout enfant a le droit d’avoir la chance de grandir avec un papa et une maman ».

« Plusieurs élèves m’ont fait remonter sur Instagram que le manuel était soit laissé à disposition dans les CDI ou aumôneries, soit utilisé (en cours de philo, éducation morale et civique, pastorale), selon les établissements », a dit l’animateur du compte « Le coin des LGBT+ ». Cependant, le ministère ne peut pas intervenir dans la mesure où il s’agit des établissements de l’enseignement catholique. « Sur le principe, on considère que ce genre d’ouvrage n’a pas sa place à l’école publique, mais on n’a pas la main sur les ouvrages utilisés dans l’enseignement catholique. » a dit le ministère à Libération.

Contactée par Garçon Magazine, la maison d’édition Mame a refusé de commenter le cas en disant qu’elle ne souhaite pas « participer aux polémiques sur les réseaux sociaux d’une façon générale ».

Encore une fois

Ce n’est pas la première fois qu’un livre controversé est diffusé au sein des établissements d’enseignement catholique. Il y a un an et demi, à Lyon, au lycée Sainte-Marie, une publication utilisée en cours de religion pour les classes de terminale, a fait des polémiques. De même, un manuel d’histoire-géographie a dit que l’orientation sexuelle est « librement choisie », en décembre dernier. Bien qu’ils soient diffusés pour but pédagogique dans des établissements religieux, ces bouquins sont en contradiction avec les buts du ministère de l’Education nationale qui vise à lutter  « contre les LGBTphobies, mais également de promouvoir une éducation inclusive, où les personnels et les élèves LGBT+ sont pleinement pris en compte ».

A lire aussi : LILLE : LE SUICIDE D’UNE LYCÉENNE TRANS FAIT RÉAGIR

FERMER
FERMER