Césars 2021 : Laurent Lafitte fait une mauvaise blague

...

Au cours de la cérémonie des Césars 2021, Laurent Lafitte a osé une assez mauvaise blague sur les LGBT, vendredi 12 mars. Cette parole n’a pas fait rire tout le monde…

C’est moyen ! Pendant la cérémonie de remise des Césars 2021, à l’Olympia, Laurent Laffite a fait une assez mauvaise blague sur la communauté. « Cette année l’académie voulait créer un nouveau César. Alors on a d’abord pensé à créer un César LGBT. Et puis finalement, on s’est dit non, que ça allait être un petit peu trop consensuel donc on le fera l’année prochaine. De façon, il n’y a pas grand-chose à faire, il suffit juste de rajouter une ventouse. », a-t-il ainsi déclaré. Dans ce climat propice à un certain rire, cette parole n’a pas fait de remous dans le déroulement de la cérémonie, en référence au discours de Marine Foïs et à l’acte de Corinne Masiero.

A lire aussi : “Deux” va représenter la France aux Oscars 2021

Contrairement aux intervenant.e.s et invité.e.s, qui ont bien ri, cette (mauvaise) blague n’a pas été bien accueillie au sein des LGBT. En tête, les internautes se sont particulièrement arrêtés sur la partie avec “la ventouse”. “Un césar #LGBTQ ça serait trop consensuel? Quand l’homophobie est toujours plus que d’actualité? Et cette blague à la con avec la ventouse. Lamentable #cesars2021.”, a notamment exprimé une certaine Manoucha Barcelona sur Twitter. En dernier lieu, un autre internaute a confié sa malaisance quant au discours de Laurent Lafitte. 

Un film LGBT récompensé

Qu’à cela ne tienne, Filippo Meneghetti a reçu le César du “Meilleur Premier Film” pour son film Deux. “J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, notamment les producteurs Pierre-Emmanuel Fleurantin et Laurent Baujard (présents à la cérémonie, NDLR). J’aimerais donc toutes les remercier et partager ce prix avec elles, en particulier les actrices principales du film : Barbara Sukowa et Martine Chevalier. Enfin, je voudrais remercier le scénariste Malysone Bovorasmy, qui a écrit et porté ce film avec moi pendant toutes les années, difficultés et épreuves qu’il a fallues traverser.”, a-t-il confié lors de son discours aux Césars. Une belle distinction ! 

Avatar

FERMER
FERMER