Courts-métrages gays : “Non-conforme”

...

Chaque mercredi, on met à l’honneur des courts-métrages gays. Après Next level sh*t, on vous présente Non-conforme d’Emmanuelle Mayeu.

Courts-métrages gays
Crédit photo : Archimède Films

Le pitch Courts-Métrages gays de : Non-conforme

Dans un foyer, une jeune femme, absente du champ, interroge quatre jeunes adolescents sans que nous n’en connaissions le motif. Question après question, les réponses sont soit absentes, soit suivies d’un “je ne sais pas” ou d’un hochement de tête évasif. Rapidement, l’intrigue se propulse dans un passé proche, le nœud du film donne des explications à la première scène. En effet, un des jeunes hommes, Sacha, continue à subir des discriminations homophobes alors qu’il pensait y avoir échappé. Une haine qu’il va atteindre jusqu’aux effets personnels du personnage principal. Quelle tristesse ! 

A lire aussi : Courts-métrages gays : « Next Level Sh*t »

Pourquoi on aime ce film ?

Pour ce second projet éducatif, Archimède-Films aborde avec brio l’homophobie dans un lieu de vie adolescent, à savoir le foyer. Au sein de cette structure de réinsertion juvénile, le court-métrage démontre ainsi que la jeunesse est la catégorie où commence l’homophobie. Et ce, pour se poursuivre plus tard, à l’âge adulte. En ce sens, le film constitue une arme de taille pour lever le voile sur un climat discriminatoire et l’impuissance d’un personnel à réagir convenablement. Une bien belle manière de sensibiliser donc, au moyen d’images percutantes. 

Découvrez également : Courts-métrages gays : “Je ne suis pas comme ça”

Focus sur une scène : Le vandalisme de la chambre

Alors que Sacha passe son entretien d’embauche dans un restaurant, proche de son foyer, les autres membres du foyer saccagent sa chambre. Ils dessinent des p*nis sur ses posters et accessoires arc-en-ciel, cassent ses cadres-photos et pissent même sur son lit. En cela réside toute la démonstration de l’homophobie qui réside en chacun.e de nous. Et ce, en réaction à l’éducation, aux fréquentations et à la pensée sociétale. Tragique ! 

Pour visionner le court-métrage, rendez-vous sur ce lien.

Qu’avez-vous pensé de ce neuvième des courts-métrages gay traités, Non-conforme ? Est-ce votre préféré ?

Avatar

FERMER
FERMER