Jérémy, un jeune homme plein de smile

...

A 24 ans, Jérémy a encore des années devant lui avant de travailler, à ceci près que la covid impacte en partie son quotidien. Il est beau, jeune et à l’aise avec qui il est. Étudiant en master communication, le parisien nous ouvre les portes de sa charmante vie.

Jérémy

“Jeremy will make you smile !” A peine accède-t-on à son compte Instagram que nous sommes déjà saisis par l’aisance et l’authenticité de Jérémy. Dès la première photo, le jeune homme montre qu’il n’a pas froid aux yeux, prêt à mettre de sa personne. A raison, au sortir de la douche, il s’affiche sans cache, nu et avec ses imperfections. C’est en cela que réside toute sa beauté. “Tout le monde peut être beau. La beauté est une question de confiance en soi.”, nous confie-t-il. De cette aisance et de cette acceptation, Jérémy la tient d’une philosophie de vie, ou plutôt d’un livre, L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle. “Les gens pensent de nous ce qu’on pense de nous-même. Ce sont dans nos postures, notre attitude et nos expressions que ce définit notre aura. Donc, si on est à l’aise et que l’on se répète qu’on est beau devant le miroir, on va y croire [et faire croire les autres].”, , précise Jérémy. Pourtant, cette sûreté à toute épreuve cache une profonde histoire. 

Un long travail sur lui

Bien avant ses années étudiantes, Jérémy a, pour bien le citer, “le parcours classique du petit homo au Collège”. “Jusqu’à 14 ans, je n’étais pas bien dans ma peau. On se moquait de moi à l’école.”, exprime le jeune homme. Un jour, il ressent comme un déclic dans sa vie qui veut que “s’il n’y a personne pour t’aimer, alors tu t’aimeras toi-même”. C’est ce qui l’amène, cinq ans plus tard, à créer son profil Instagram. Dès lors, il fait défiler les comptes-stars du réseau social, admiratif et fasciné par les clichés. 

A lire aussi :  CLAUDIUS PAN, UN HOMME AUX TATOUAGES D’HISTOIRE

De cette observation, Jérémy crée sa vitrine photographique personnelle, vive, authentique, positive et avec une petite d’ego bien comme il faut. “Mon Instagram est une version un peu lissée et idéalisée de la vie, comme tout le monde. Un peu édulcoré et positive aussi. Et puis, je pense que c’est aussi une une façon de se convaincre soi même”, exprime-t-il toutefois. “Il y a, dans certaines photos, une énergie qui n’est pas forcément fidèle à celle que nous avons ressentie dans ces lieux [et ces moments de la vie].”, précise le jeune étudiant. En tout cas, une chose est sûre pour lui. S’il n’a pas encore le courage de se mettre en avant à 200%, il est parfaitement à l’aise avec qui il est aujourd’hui et n’a pas peur de le montrer. Il s’éclate aussi. Admirant ! 

Une meilleure visibilité

Lorsqu’il apprend que PopandFilms l’a mis en avant dans une des stories, Jérémy en est plus qu’honoré. Fan de théâtre [et pratiquant aussi], de littérature et de sitcoms, il se retrouve en effet dans l’identité de la plateforme. “C’est une communauté qui a un penchant culturel au-delà du physique, ce qui est plaisant.”, confie le jeune étudiant. En conséquence, il réalise l’impact qu’a permis cette visibilité lorsqu’il multiplie les échanges. Ce qui est une façon, pour lui, de créer une communauté et de se faire connaître davantage. On lui souhaite bonne chance ! 

Questions express à Jérémy : 

Comment se déroule une journée-type pour vous ?

Je me réveille à 8h15. Ensuite, je suis mes cours universitaires sur Zoom de jusqu’à 14 heures. Après ça, je fais ma séance de sport avant d’aller prendre ma douche. En somme, on s’ennuie et on s’occupe. Et, je cherche un stage aussi (au cas où)

Le reste de la journée, des amis viennent chez moi ou je vais chez eux. On prend un verre de vin, on se fait un petit apéro. Je reste dormir chez eux (ou ils dorment chez moi) et, le matin, je retourne chez moi pour une nouvelle journée de cours.

Quand je ne sors pas, je passe ma soirée à regarder de vieilles séries des années 90, à lire des articles en ligne ou bien un bouquin. Souvent des trucs fantastiques clichés et un peu kitsch, mais j’avoue adorer ça. Tout cela selon mes humeurs.

Y a-t-il un élément de votre corps ou de votre personnalité qui vous démarque ?

J’ai un physique très classique, je suis un brun, barbu avec des yeux marrons. Mais, je dirais mon nez en forme de trompette, assez amusant (rires).

Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?

J’espère être fier de moi, et que le gamin de 20 ans que j’étais ne sera pas déçu de qui il est devenu. Je souhaite ne pas avoir à vendre mon âme pour un gros paquet de billets et garder la maîtrise de qui je suis.

J’espère également être quelqu’un qui ose encore et toujours, qui prend des risques. Avoir le sentiment d’avoir accompli quelque chose et de m’être senti utile aussi. En résumé j’espère être quelqu’un de sympa.

Plus d’infos : 

Découvrez Jérémy sur Instagram

Avatar

FERMER
CLOSE