Elias

Elias, un homme nu par nature (et simplement)

...

Elias, aka Vanderwhat, est consultant en marketing et communication dans un musée en Nouvelle-Zélande. Tel un Apollon, il profite de l’air libre de ce coin océanien quand il le peut… cul et corps nus. Un parfait moyen pour nous de déshabiller un peu (beaucoup) cet homme plein de charme. 

À peine arrive-t-on dire sur son compte Instagram qu’Elias affiche déjà la couleur : un individu fier de son physique. Originaire de Grèce, citoyen britannique, néo-zélandais (endroit où il réside depuis quatre ans) par adoption, cet amoureux du soleil n’a jamais eu de problème à se montrer en tenue d’Adam, qu’il fait naturellement. « Je trouve toujours étrange que les gens soient choqués par la nudité. Au contraire, elle ne doit pas être un tabou. Il n’y a rien de mieux que de bronzer ou de nager sans vêtements. Et puis, vous n’avez pas besoin d’avoir le corps parfait pour vous sentir à l’aise ou confiant [dans cet état]. Au contraire, je ne me préoccupe pas de ça. », confie-t-il à juste titre. Chez lui, à la plage, en pleine savane, dans les champs, en pleine forêt, au coeur des marécages, aucun lieu ne lui échappe. De quoi faire tomber plus d’un… homme !

Décanoate de nandrolone est une combinaison de deux minéraux importants – le zinc et le magnésium et une vitamine appelée vitamine B-6. Bien que vous puissiez acheter ces deux minéraux séparément, la synergie des deux le rend plus efficace comme stimulant de la musculation. Le zinc aide non seulement Deca 300 pour les paiements sans numeraire à la synthèse des protéines, mais il est également prouvé quil augmente le niveau de testostérone. Du point de vue de la musculation, le zinc est un incontournable! Le magnésium, dautre part, joue un rôle important dans un certain nombre de réactions enzymatiques telles que la synthèse de protéines, dacides nucléiques et de graisses, la contraction musculaire, etc.

Retrouvez également : Hedi, un artiste borderline jeune et très charmant

Derrière chaque activité qu’il entreprend et chaque cliché qu’il publie, le natif européen ne se soucie à aucun moment de ce que les autres peuvent penser. Il n’y voit pas un acte revendicatif non plus, juste une petite provocation sympathique. « Si je prends une bonne photo ou vidéo qui me fait du bien, j’aime la partager sur les réseaux sociaux. », dit-il d’ailleurs, simplement. Ce qui est là le parfait moyen d’être en confiance. « Ma sœur et mon neveu de 15 ans me suivent sur Instagram. Ils sont comme ‘ewwww, pas encore tes fesses !’, à chaque fois. », dit-il, en riant. 

La seule précaution peut-être réside dans le choix de son surnom Vanderwhat, tiré de la série Gossip Girl. « Je ne voulais pas utiliser mon vrai nom à cause de mon ancien poste à la mairie de Londres. », déclare-t-il. Une bien belle approche en somme, que nous ne pouvons qu’admirer !

Son message à nos lecteurs : « Si vous voulez voir un gars banal qui publie une ou deux bonnes photos, juste pour se montrer, venez donc me suivre sur Instagram. »

Elias en un petit décryptage : 

Une journée type ? Je cours tous les matins à 7h avant d’aller travaille. Le soir, après être rentré chez moi, je me charge du dîner (sauf si mon mari cuisine), puis je regarde Netflix ou vais rencontrer des amis pour manger et boire. Enfin, les week-ends sont un peu plus amusants, faisant des sorties à l’extérieur, ainsi que des randonnées.

À lire aussi : Marcus, un homme (im)parfait, mais bien dans son corps

Son passe-temps favori ? J’adore aller au cinéma. Sinon, j’aime piloter le drone que j’ai récemment acheté, en prenant des vidéos fun (à titre personnel ou pour le travail) et en les éditant. 

Un élément de son corps ou de sa personnalité dont il est fier ? Ma poitrine, mes fesses et… ma terrasse. Mentalement, je suis un gars généreux.

Sa vie dans dix ans ? Je me vois (du moins, je l’espère) en bonne santé et heureux, à nouveau en Europe, près de la mer, avec mon mari, un chiot et un enfant.

Avatar

FERMER
FERMER