Éric Zemmour y va de ses mots dans sa transphobie

...

Invité sur CNEWS, lundi 31 mai, Éric Zemmour a une nouvelle fois chargé contre les personnes trans mineures. Et, pas n’importe comment puisqu’il s’est en particulier attaqué à… une petite fille, Lilie. 

Il ne lui aura fallu qu’une (autre) prise de parole… Au cours de son énième intervention polémiste, Éric Zemmour s’est encore emporté contre la communauté LGBTQI+. « Vous avez vu que la mode aujourd’hui, ce n’est plus les gays, ce n’est plus les lesbiennes, maintenant c’est les transsexuels. », fustige-t-il, alors qu’il commence à peine à évoquer la question des transidentités. Dans sa haine virulente, le chroniqueur en est rapidement venu au sujet de l’âge des personnes en transition. « On pousse la barbarie jusqu’à demander à des enfants s’ils se sentent garçon ou fille. On en est à leur donner des bloqueurs de puberté à dix ans. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que ça veut dire ? », a-t-il martelé de plus belle, parlant entre autres choses de « trouble » (sic) dans le rapport entre les deux genres.

À lire aussi : Valeurs Actuelles et son “délire” transphobe qui insupporte

Au fil de son discours, le journaliste politique a pris appui sur le cas de la petite Lilie, jeune fille trans à qui on a refusé le changement de nom à l’état-civil. « On voit Quotidien faire une émission à la gloire d’une gamine de huit ans (sic), Lilie, qui dit qu’elle souhaite (sic) être un garçon (sic). », clame-t-il, se perdant dans ses propos. Dans sa furie oratoire, l’adepte de la polémique en est même venu à comparer le parcours de ces minorités à la médecine nazie du docteur Mengele. « Bloquer la puberté des gens, faire des expériences sur des enfants (…) Ils ne se rendent pas compte, c’est criminel ! », a-t-il osé dire à la fin de sa prise de parole. Incroyable… mais vrai ! 

Le discours qui ne passe pas

Sur Twitter, Christine Underwood, la personne qui se cache derrière @Parispasrose, a vivement réagi aux propos du chroniqueur. « Zemmour exsude tellement sa haine de l’autre et en l’occurrence de la transidentité qu’il en est incapable de relater correctement les faits qu’il dénonce. Lilie n’est pas « une gamine qui veut être un garçon », Lilie est une petite fille trans. », a-t-elle déclaré sur le réseau social. 

Retrouvez également : Le Sénégal veut criminaliser encore plus les gays

Sa position n’a pas manqué l’arrivée de commentaires en masse. « Et Christine Kelly qui ne réagit absolument pas… Un parpaing serait plus choqué par les propos de cet être abject que Christine Kelly. », a noté un internaute en colère. « Ce qui est criminel c’est de laisser ce gobelin à la télé française déblatérer des conneries à la seconde. », s’est irritée une autre personne. 

Avatar

FERMER
FERMER