Waiting for Color, un documentaire de danse fait appel à la torture des LGBT en Tchétchénie

...

En 2017, le réseau LGBT russe publie un rapport contenant les témoignages de 33 LGBT Tchétchènes. Dès lors, le monde prend connaissance des tortures des personnes LGBT du pays. Pour donner en donner l’écho, le réalisateur et chorégraphe Kosta Karakashyan tourne le film Waiting for Color, un film documentaire de danse qui raconte la réalité cruelle des LGBTQ+ en Tchétchénie. Une production bouleversante à découvrir le 25 juin prochain sur les réseaux sociaux de Garçon Magazine, à l’occasion de la Marche des Fiertés à Paris !

Tourné en 2018, Waiting for Color s’inspire des témoignages sur la torture et le chantage auxquels les homosexuels du pays ont été soumis. Pour son, film, Kosta Karakashyan choisit la danse comme moyen principal afin d’évoquer trois émotions qui mettent en valeur l’intensité à laquelle les Tchétchènes sont confrontés : la surveillance, la brutalité et le désespoir. Le mouvement abstrait renforce la pertinence des témoignages, et offre une interprétation physique à la torture psychologique que les individus ont subie.

Waiting for Color

Le film donc est une réponse aux action du gouvernement tchétchène et utilise comme base le rapport du Réseau LGBT russe qui met en lumière les tortures de plus de 100 hommes homosexuels en République tchétchène, une partie de la Fédération de Russie.

Alors que la nouvelle se répandait, les militants tentaient d’évacuer les survivants et poussaient le gouvernement local à mettre fin à ces terribles crimes contre l’humanité. Cependant, le gouvernement russe a retardé son enquête, refusant de présenter des conclusions même après la publication des rapports et des témoignages de personnes qui s’en sont fuites avec succès.

A lire aussi : TCHÉTCHÉNIE : HIER, DANS L’ÉMISSION QUOTIDIEN, LE TÉMOIGNAGE DU PREMIER RÉFUGIÉ GAY TCHÉTCHÈNE

Tous ces événements inspirent Kosta Karakashyan a tourné son film indépendant. Ainsi, Waiting for Color est sorti en 2019 en collaboration avec la Fondation Single Step, qui vise à aider les jeunes LGBTI à assumer leur orientation sexuelle et leur identité de genre. Le but du film est de faire appel à la situation en Tchétchénie et de souligner aussi le travail important que le Réseau LGBT russe a fait pour dévoiler ces histoires cruelles et pour protéger les victimes.

Un artiste et militant

Artiste pluridisciplinaire, Kosta Karakashyan unit le cinéma et la danse pour sensibiliser le public au sujet des droits de l’homme. Un militantisme indirect qui lui a permis de toucher un grand nombre de spectateurs en Europe de l’Est. À part Waiting for Color, ses travaux récents incluent le film Glance from the Edge, tourné dans 12 lieux pittoresques en Bulgarie. Il est titulaire d’une License en danse de l’Université Columbia et d’un Master en droits de l’homme du Global Campus of Human Rights à Venise, en Italie. En plus de ça, récemment, il est devenu rédacteur en chef d’Out.bg, un nouveau média LGBTQ+ national.

Pour découvrir Waiting for Color, rendez-vous sur les réseaux sociaux de Garçon Magazine le 25 juin !

FERMER
FERMER