Porno

Onlyfans : des performeurs crient à la censure de leur travail

...

Ce week-end, des travailleur.euse.s du sexe ont dénoncé la politique à venir d’Onlyfans. En cause, la plateforme a annoncé la suppression prochaine de contenu à caractère pornographique. 

Haro contre le site ! Dans les médias et sur les réseaux sociaux, des activistes pro-Travail du sexe et des professionnels directement concernés se sont insurgés de la décision d’Onlyfans. Sur Instagram, par exemple, Fred Colby, auteur de T’as pas le sida, j’espère ?!, a qualifié cette politique d’hypocrisie. « Tant de personnes ont travaillé pendant des années pour se construire une réputation et une clientèle via ce site, et maintenant tout cela va leur être retiré. », a martelé un des membres fondateurs de l’Adult Industry Laborers & Artists Association, Mary Moody, à The Hill. Enfin, Mike Shabile, porte-parole d’un collectif en soutien au milieu du X adulte a qualifié cette mesure comme d’une « guerre contre le porno ».

À lire aussi : « Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui », l’ouvrage franc et sincère signé Arthur Dreyfus

Cette prise de position intervient alors que la plateforme a récemment déclaré son souhait de ne plus accepter un feed sexuellement explicite, à partir d’octobre. « Afin d’assurer [sa] durabilité à long terme et de continuer à accueillir une communauté inclusive de créateurs et de fans, nous devons faire évoluer nos directives de contenu », peut-on voir dans un communiqué. « Nous partagerons plus de détails dans les prochains jours et nous soutiendrons et guiderons activement les utilisateurs du site à travers ce changement. », poursuit ce dernier.

Une passerelle pour les TDS

Jusqu’à présent, Onlyfans a servi de tremplin à de potentielles icônes du X afin d’attirer l’attention des grandes boîtes de production pornographique. Par exemple, des performeurs comme le brésilien Kyle Fox et l’espagnol Manuel Reyes ont pu avoir des contrats chez Lucas Entertainment grâce à la portée de leur contenu. 

Retrouver également : Voguing : une soirée promet d’être très torride pour son retour

En plus de leurs prestations chez des clients, les escorts boys et girls l’utilisent pour être davantage visibles et avoir une autre source de revenus. Enfin, d’anciens acteurs y recourent pour garder un certain pied dans le milieu, comme c’est notamment le cas de Colby Keller, Alex Mecum et Carter Dane (anciens de Cockyboys).  

Une situation profitable

En parfaite concurrence avec Onlyfans, d’autres sites ont vu le jour ces dernières années, comme Just For Fans et 4myfans (Austin Wolf). En France, c’est la seule et unique plateforme Top4fans qui a fait son apparition. Créée par le photographe lyonnais, Tom Saint-Clair, elle met en avant des modèles-photos hautement testostéronés. Parmi eux, on peut notamment citer Julien Galendo, Kenzo, David Dave Čiháček, Anthony Pires et François Sagat.

Avatar

FERMER
FERMER