joli garçon

Joli garçon : Guillaume, un homme libre comme l’air

...

Guillaume est un designer graphique de 40 ans, habitant à Toulouse. Créatif, artiste dans l’âme et aventurier, il aime s’émanciper des codes, s’évader, être libre et ouvrir son coeur à la nature environnante. En cela réside toute sa volonté à se connaître et à se retrouver pour mieux rebondir en société ensuite. Ce joli garçon, libre par le corps et l’esprit, en parle avec nous.

Contrairement à beaucoup, vous n’avez pas peur de vous montrer, même si n’êtes pas dans « le moule ». D’où tirez-vous toute cette confiance ?

Il y a confiance et confiance, je dirais. Je viens d’une famille de faux timides. Alors, comme eux, j’adore charmer l’auditoire, attendrir l’assemblée, faire rire aussi, En somme, je leur rends hommage.

Ceci dit, on ne m’enlèvera pas que je suis quelqu’un de réservé. Regardez-moi comme un garçon distrait, qui ignore les tendances vestimentaires, qui use de postures gauches par manque d’assurance. Ah oui, je suis assez raide, je me suis mis au sport après mes 25 ans. Il faut parfois une vie pour apprendre à s’accepter, non ?

Retrouvez également : Joli garçon : Florian, un homme qui offre plein de bonheur

Alors j’expérimente. Aujourd’hui vous me voyez rouler des mécaniques sur mon Instagram. Mais demain qui sait… Vous me croiserez à la pose d’un chantier pour arrondir mes fins de mois, ou bien planqué à la bibliothèque en train d’écrire ma page 348 (j’envisage de publier mon tout premier roman, prochainement).

Vous mettre quelque peu à nu coïncide-t-il avec le fait que vous soyez libre, sans personne à votre bras ?

J’admets que je suis un poil décontracté, avec un mood estival permanent, hérité des moments heureux de mon enfance. Mais, soyez assurés ! Ma vie est comblée, et même davantage. Je ne suis juste pas du genre à l’étaler. Et puis, comme on dit, le bonheur, c’est comme les frites Mc Cain. Plus on en parle, moins on en mange.

Est-ce donc un acte militant, un moyen de dire : vous voyez ? Je peux le faire. Alors, pourquoi pas vous ?

Pour être franc, tout ceci est un jeu. Mon compte Instagram est né d’un défi avec mes proches. Il fallait sortir de ma bulle, me renouveler. Après, le ton reste léger, je me montre au naturel.

href="https://www.pride.be/fr" target="_blank">

Je n’ai jamais apprécié m’exposer. Finalement je m’amuse assez du résultat, bien que ce ne soit pas un exercice évident.

Dans tout ça, on ne voit que votre physique sur votre feed. Mais, qu’en est-il de votre beauté intérieure ?

Haha ! J’aurais tellement aimé que Raphaël Mezrahi me pose cette question, tout droit sortie d’un chapeau. Je vais simplement vous citer Philippe Starck, ce grand philosophe de notre temps, créateur du presse-citron le moins fonctionnel du monde :  » L’image publique ne dit rien sur la vérité « .

Quelques petites précisions sur Guillaume ;

Sa journée type ? Elle ne ressemble à aucune autre, il n’y a pas de place pour la routine. Je peux autant être à fond dans mes projets que me mettre à la page (tout en assurant l’ordinaire). J’ai un seul rituel : préparer mon planning la veille pour le lendemain.

Un élément de démarcation ? Mon endurance, je ne lâche rien. Quand j’ai quelqu’un ou quelque chose en tête, c’est pour longtemps.

Son temps préféré ? Le soleil ! Dans une doudoune, je ressemble à un razmoket (Rires).

Son hobby favori ? En ce moment j’écoute pas mal de livres audios, ce qui me permet de cuisiner ou faire du sport à côté. Ton cassoulet te paraît plus savoureux sur fond des Misérables de Victor Hugo.

Son mot (personnel) de la fin ? On est en 2021 les gars, il ne faut pas hésiter à utiliser les réseaux pour passer ses annonces ! Donc, oyez, oyez ! Si ma graine (mes hormones me travaillent et que le rôle de papa me démange.) intéresse quelqu’un, merci de me le faire savoir sur Instagram !

L’info en plus : 

Notre joli garçon, Guillaume, est en train d’écrire son tout premier ouvrage (mention ci-haut, question 1, 3e paragraphe). Dans son amour du fantastique/SF/Initiatique, ce dernier devrait s’inscrire dans la mouvance des univers de J.R.R. Tolkien et J.K. Rowling. So, stay tuned sur son réseau pro, @antifluencer.