Russell Tovey (Quantico) revient sur la période marquante de « l’article 28 »

...
Russell Tovey
Capture Instagram @russelltovey

Actuellement en promotion pour la pièce de théâtre, Constellations, l’acteur anglais Russell Tovey est revenu sur un moment fort de sa vie. L’année 1988, et l’adoption de l’amendement homophobe britannique, connu sous le nom d’ « Article 28 ».

Si Russell Tovey a très vite brisé les tabous en matière de coming out (il a fait le sien à l’âge de 19 ans), le contexte politique britannique de l’époque lui a laissé un souvenir glaçant. Dans les colonnes de The Guardian, ce jeudi, l’acteur, vu dans les séries Quantico ou Looping, déclare que « toute une génération de personnes queer ont l’article 28 dans le sang ». Cette loi promulguée sous le régime de Margaret Thatcher en 1988, interdisait notamment la promotion de l’homosexualité dans les commerces de proximité et les milieux scolaires.

L’article 28, loi anti LGBT marquante de l’histoire britannique

Une décision qui, à l’époque, avait particulièrement défrayé la chronique. Certains militants avaient été jusqu’à envahir la tour de la BBC afin de défendre leur droit. Pour Russell Tovey, le message de cette loi était clair envers les homosexuels : « Vous êtes des pervers, il n’y a pas de place pour vous. Vos seules opportunités sont de rester dans le placard si vous voulez du succès et du bonheur, mais vous ne serez pas heureux de toute façon. Et si vous sortez, vous allez attraper le sida et personne ne vous aimera. »

Une nouvelle génération, en passe de flouter les codes

La fonte de cet amendement en 2001, aura permis à Russell Tovey d’atteindre les étoiles. A l’affiche de la pièce de théâtre à succès Constellations de Nick Payne, cet été, l’acteur y sera fier. Avec son partenaire Omari Douglas, ils donneront vie au premier couple gay que l’adaptation ait connue. Pour Russell Tovey, le scintillement des étoiles ne semble prêt de s’arrêter. Si lui et sa génération sont toujours marqué par l’article 28 dans leur psyché, Russell Tovey déclare, « ils font l’expérience d’un monde, maintenant, où les enfants arrivent et se disent : Je suis pansexuel, je suis fluide, je n’ai pas encore vraiment décidé. (…) Et c’est vraiment merveilleux ».

Avatar

FERMER
FERMER