Suicides LGBT

Parole aux lecteurs : Alexandre, un homme simple, nu et « carré » !

...

Chaque semaine, on donne la parole à nos lecteurs. Pour immortaliser la rubrique, Alexandre, originaire de Lille, nous ouvre les portes de son quotidien. Nudité, masturbation intellectuelle, travail, fibre musicale… Il ne nous cache rien. Une bien belle manière de le déshabiller un peu (beaucoup), au fil des questions.

Quelle est la première chose après vous être levé ?

Il faut absolument que je prenne mon petit déjeuner. Un café si je commence à 6h du matin pour être en forme, sinon c’est un thé ou un chocolat chaud avec des tartines à la confiture. Enfin, parce que c’est primordial pour moi, je bois toujours un verre de jus de fruits, de préférence à l’ananas. 

Vos journées se répètent-elles ?

Avec la situation sanitaire actuelle, oui. Elles le sont. Précisément, je traîne devant la TV, je scrolle sur mon téléphone, je lis un peu, je vais au taf, je vais faire des courses (pas forcément dans cet ordre, bien sûr. Rires). 

Retrouvez aussi : Le Refuge : Nicolas Noguier a plein de choses à dire

Cependant, il m’arrive d’avoir des envies soudaines, comme partir à la plage ou me balader dans un parc ou une forêt s’il fait beau. Et puis, étant éducateur pour enfants, mon travail va dépendre de leur attitude, ce qui change beaucoup de choses. 

Quel est le meilleur moment de votre journée ?

Me retrouver dans mon lit après avoir réalisé tout ce qui était prévu. 

Une musique vous met-elle de bonne humeur ?

Jimmy Eat World – 23. J’ai découvert ce son dans One Tree Hill (Les Frères Scott), une série que je suis depuis l’adolescence et que j’apprécie énormément. D’ailleurs, entre nous, je rêve de pouvoir faire l’amour sur cette chanson (s’il y a un coeur à prendre, venez).

Relisez : Amours-COVID : le « retour à la normale » menace-t-il la stabilité des couples formés en pleine pandémie ?

Après, généralement, je suis assez éclectique, j’ai vraiment du mal avec le « pseudo rap » actuel. Jul, Wejdene ou encore Aya Nakamura, c’est très peu pour moi.

Parole aux lecteurs

Préférez-vous une journée avec ou sans vêtements ?

Sans, plus que tout ! J’adore être nu. J’ai découvert le naturisme il y a un peu plus de deux ans grâce à un ami parisien et depuis j’essaie d’avoir le moins de tissus possible quand je peux me le permettre. 

Le mieux c’est encore de pouvoir se prélasser au soleil sur une dune. Sentir la chaleur sur mes fesses et pouvoir plonger dans une eau turquoise, le kiff.

Êtes-vous plutôt un homme d’intérieur ou d’extérieur ?

Paradoxalement, je déteste être enfermé. Pourtant, je le suis souvent à cause du temps (oui je vis dans le Nord) ou bien de mon travail qui est très prenant et qui me fatigue beaucoup.

Découvrez également : Être gay à Mayotte, une vie pas si facile

En tout cas, dès que je sors, j’adore me rendre dans des parcs, la forêt, à la plage, etc. Quand je suis en vacances, je ne peux m’empêcher de partir en randonnée, découvrir les alentours.

Suicides LGBT

Doit-on vous voir comme un homme solitaire devant Netflix ou bien un verre avec des amis ?

Pour être honnête, je fais partie des rares personnes à ne pas avoir Netflix. Mais oui, je suis plus le type de gars à rester seul devant la TV qu’à prendre un cocktail ou autre en bonne compagnie. Attention, j’adore sortir dans les bars, en boîte, aller au resto, etc. Toutefois, la Covid a changé pas mal de choses… 

Vous arrive-t-il d’oublier de faire quelque chose et de le reporter au lendemain ?

Non, je ne suis pas ce genre de personne. En général, je fais tout ce que je prévois.

Quelle est la dernière activité que vous faites avant d’aller vous coucher ?

Une bonne branlette (rires). En vérité, quand je suis seul dans mon lit (ce qui se produit très souvent), je lis. La littérature est pour moi un moyen de m’évader et de m’endormir plus aisément.

Plus d’infos :

Si, comme Alexandre, tu souhaites figurer parmi les personnes de notre nouvelle rubrique, parole aux lecteurs, envoie-nous un mail à journaliste@garcon-magazine.com

FERMER
FERMER