Sexfriend gay : Comment trouver et garder un bon pote de baise ?

...

Non, tout le monde ne cherche pas l’amou, jsute un sexfriend gay. On a tous connu ça : il y a des périodes où l’on préfère rester célibataire et juste se faire plaisir sans engagement. Alors qu’on entame une « période cul », on a vite fait de se lasser à force de chercher des plans. Et si, plutôt que d’accumuler les mecs, on cherchait un pote de baise ? Déjà, comment ça se trouve un « fuck buddie » ? Etrangement, le sexfriend n’a pas la côte sur les sites de rencontres. Les profils ont plus tendance à mettre « ch du sérieux » ou « ch plan cul » mais pas « ch pote de baise ». C’est dommage car c’est quand même pratique : un mec qui nous plait, qui n’attend rien de nous, dont on apprend progressivement à connaître le corps, avec qui on jouit de plus en plus fort et sans rien n’avoir à lui devoir. 

Un sexfriend ce n’est pas prise de tête, ça évite de perdre du temps tous les soirs à chercher quelqu’un avec qui ça colle. Un coup de fil, un « Dispo ? Suis chaud » et hop on s’arrange. Hot et pratique, le pote de baise est pourtant un oiseau rare, presque autant que le prince charmant. Tout simplement parce que lui aussi ne se cherche pas mais se trouve. 

Retrouvez également : Sexe en airdrop : « Je chope la majorité de mes plans dans les bouches de métro »

Pour en finir avec les « one shot », il faut commencer par en faire un

 Le meilleur moyen de trouver son « plan cul régulier » ? Déjà de commencer par un plan cul « normal ». Le rendez-vous se passe bien, tu prends ton pied, le mec est chaud, sait y faire, tu as un bon feeling et ne te sens pas gêné après avoir joui : toutes les bases sont là pour lancer L’INVITATION. L’air de rien, en te rhabillant, il te suffit de dire « C’était cool, si ça te dit de recommencer… ». Si avec un peu de chance le super amant répond que lui aussi aimerait bien, c’est bien parti ! 

sexfriend gay

Être subtil… et coquin

Cela fait deux jours que vous vous êtes envoyés en l’air et tu as envie de remettre le couvert ? Rien ne coûte une petite relance. Envoie-lui un message, sans être trop insistant. Attention à ne pas envoyer un message brouillé : si tu commences à être trop démonstratif, ton potentiel plan cul pourrait croire que tu veux faire basculer le truc en « plan love ». Et ce n’est pas ce que tu veux en ce moment, souviens-toi. Il est alors de bon ton d’être coquin. Tu peux par exemple lâcher un simple mais efficace : « Je repense à quand tu me faisais ça, ça me met la gaule. On se fait un plan bientôt ? ». Ne sois pas trop insistant : s’il en a envie et qu’il est fiable, ton roi du plumard finira bien par te répondre. Sinon, il faut continuer à chercher…

Retrouvez la suite de l’article sur le sexfriend gay dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

FERMER
FERMER