Tom Sauwer, un camboy talentueux

...
tom sauwer

Tom n’est pas seulement un des camboy français les plus matés de la plateforme de webcam cam4, il est aussi coach. Sa longue expérience de diffuseur, sa grande créativité et sa naturelle gentillesse en ont fait le candidat idéal pour prendre les rênes du coaching à la suite de Théo (que vous avez déjà vu dans Garçon Magazine).  

C’est avant tout le monde libertin qui a amené très vite Tom Sauwer à découvrir et s’intéresser à l’exhibition sur internet. Avec cam4 il a vite compris qu’une interaction supplémentaire avec les voyeurs (visiteurs) était possible par rapport à d’autres sites d’exhibition. 

“Tom Sauwer”, étrange comme pseudo, non ? Et bien pas tant que cela quand le jeune français nous explique que “Tom Sawyer, personnage de dessin animé un peu marginal et aventurier, et souvent puni et « fessé sur la place publique » pour cette raison !” tout simplement. 

A lire aussi : Boys ! Boys ! Boys !, la photographie raconte l’histoire gay contemporaine

La curiosité, les désirs et les fantasmes de ses visiteurs l’amène souvent à dépasser ses propres limites sexuelles, à pratiquer des actes que seul il n’aura pas la fantaisie ou l’imagination de réaliser : “Comme donner le contrôle de mon plug anal connecté pendant que je me masturbe sur Cam4, ou encore me masturber en partageant ce moment avec de parfaits inconnus en mode Cam2Cam, ou tout simplement se masturber dans un lieu insolite ou à l’extérieur, chose que je ne faisais pas auparavant.” Cette activité de performer l’a aidé à accepter et même à aimer son corps, puis par la suite à comprendre qu’il plait vraiment. Nous n’avions pas trop de doutes la dessus. 

tom sauwer

Découvrez la suite de l’interview dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous les soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...
FERMER
FERMER