Boys ! Boys ! Boys !, la photographie raconte l’histoire gay contemporaine

Sorti en juin dernier, l’ouvrage-photos, Boys ! Boys Boys !, retrace l’histoire de la communauté gay-masculine contemporaine. Entre virilité, culte du corps et féminité, il passe au crible tous...
Boys ! Boys ! Boys !
© Lulu Delafalaise

Sorti en juin dernier, l’ouvrage-photos, Boys ! Boys Boys !, retrace l’histoire de la communauté gay-masculine contemporaine. Entre virilité, culte du corps et féminité, il passe au crible tous les travers de l’homme et de son attitude autour de clichés en couleurs et en noir et blanc. Un moyen de poursuivre l’engagement en faveur de la communauté et de la mettre en lumière en France et dans le monde. Les fonds seront reversés à la fondation Elton John, qui milite pour les droits des personnes séropositives. Ghislain Pascal, propriétaire de la Little Black Gallery à Londres et auteur de l’ouvrage, revient sur les coulisses de ce projet militant.

Dans quelles circonstances avez-vous participé à ce projet ? 

J‘ai commencé Boys ! Boys ! Boys ! il y a trois ans pour promouvoir la photographie queer et gay. Dans le cadre d’un partenariat avec Paddle8, la maison de vente aux enchères en ligne, nous avons organisé cinq ventes aux enchères. 

Elles se sont ensuite transformées en expositions à Londres, Amsterdam et Cologne, et des ouvrages. Et, nous avons également lancé une nouvelle plate-forme d’art en ligne dédiée boysboysboys.org pour promouvoir plus de 50 photographes de plus de 21 pays. 

Votre participation a-t-elle répondu à une demande ou avez-vous proposé vos services par vous-même ?

Tous les photographes qui figurent dans le livre sont des personnes avec lesquelles nous avons travaillé ces deux ou trois dernières années. Je suis donc heureux que nous puissions récompenser les photographes qui travaillent avec nous en produisant un livre d’art aussi incroyable avec leurs images époustouflantes.

© Aurélien Nobécourt Arras

C’était votre premier projet ? Sinon, quelles sont les précédentes ?

C’est en fait le deuxième livre. Le premier que nous avons auto-édité en 2018 s’est bien vendu. 

A lire aussi : MONSIEUR KAY, PHOTOGRAPHE DE CORPS MASCULINS

C’est le premier avec un éditeur international. Il sera distribué dans le monde entier et disponible dans toutes les bonnes librairies et en ligne. De cette manière, beaucoup plus de gens le verront.

Dans la construction de l’ouvrage, est-ce que la place de chaque image répond à une certaine logique artistique ?

Concevoir et séquencer un livre, c’est comme accrocher une exposition – cela doit fonctionner visuellement. Donc, oui. C’est une forme d’art en soi, donc oui.

Vous êtes également galeriste. Avez-vous des projets pour une exposition des photos si vous ne l’avez toujours pas proposé ?

Nous avions des projets d’expositions pour ce dernier à Oslo, Berlin et New York cette année. Mais, ils ont tous été annulés à cause du coronavirus. 

Heuresement, elles se tiendront en 2021, mais pour l’instant nous les animons toutes en ligne sur boysboysboys.org

Boys ! Boys ! Boys !
© Brice Hardelin

Dans le livre, vous illustrez une grande variété de personnes LGBTQI + et de différents pays:  hommes blancs, fétichistes, hommes noirs, drag-queens, etc. De cette façon, pensez-vous avoir représenté toute la communauté LGBTQI + et aussi toute la communauté LGBTQI + dans le monde ?

C’est un projet visant à promouvoir la photographie queer et gay en tant que beaux-arts. De cette manière, chaque image doit être vue à travers le prisme de la photographie d’art. 

J’essaie de représenter toute notre communauté et non mon goût personnel. Je suis très fier que nous ayons maintenant des photographes de 22 pays, parmi la Chine, l’Inde, l’Iran, la Pologne et la Turquie. Dans ces pays, les droits LGBTQI+ sont réprimés et les vies queers sous une constante menace.

Êtes-vous finalement fier du travail que vous avez accompli pour le projet ? 

Oui. C’est un projet vraiment important pour soutenir tant de grands photographes. Avec boysboysboys.org, nous avons maintenant notre propre plate-forme dédiée que nous pouvons continuer à développer. Il n’y a rien d’autre comme ça.

Boys ! Boys ! Boys !
© Stuart Sandford

Plus d’infos : 

Procurez-vous l’ouvrage sur le site boysboysboys.org. Elton John AIDS Foundation bénéficiera de tous les fonds récoltés du projet artistique. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE