Journée de la Bisexualité : comment en finir avec la discrimination envers les bis

Journée de la Bisexualité : comment en finir avec la discrimination envers les bis ?

La Journée de la Bisexualité (Bi Visibility Day) a pour but de célébrer et de sensibiliser aux défis auxquels les personnes bi sont toujours confrontées en 2020. Depuis le...

La Journée de la Bisexualité (Bi Visibility Day) a pour but de célébrer et de sensibiliser aux défis auxquels les personnes bi sont toujours confrontées en 2020.

Journée de la Bisexualité : comment en finir avec la discrimination envers les bis
Crédit Photo : Wikimedia Commons

Depuis le 23 septembre 1999, cette journée internationale est devenue une célébration annuelle. Elle sert à rappeler les stéréotypes et injustices constantes auxquels font face les personnes bis quotidiennement. En dissipant les idées reçues et en ayant des conversations plus ouvertes, la Journée de la Bisexualité vise à créer un espace plus sûr et à mettre fin à la discrimination. 

Comment se fait-il que la bisexualité ait toujours mauvaise réputation? 

Trop souvent qualifiés d’indécis, d’infidèles ou confrontés à des hypothèses sur leurs préférences pour les hommes ou les femmes, les personnes bi sont sujettes à de nombreuses idées reçues. Que ce soit à travers le prisme des stéréotypes négatifs ou le manque de conviction que les personnes bi existent, une grande partie de la communauté continue de faire face à cette biphobie systématique. Beaucoup de gens pensent encore que la bisexualité est une phase et non une « vraie » orientation. Comment lutter contre cela ? « Nous ne pouvons lutter contre un sentiment d’isolement qu’en articulant nos identités. Des choses comme la journée Bi Visibility Day nous donnent une excellente occasion de le faire. », explique Jen Yockney, une activiste bi qui dirige le Site Internet de la journée Bi Visibility.

Selon une étude de Stonewall , 27% des femmes bi et 18% des hommes bi ont été victimes de discrimination au sein même de la communauté LGBTQ+. Bien évidement, le monde hétéronormatif lui, est encore plus plus violent. La recherche montre également que les personnes bi sont plus susceptibles d’avoir une santé mentale fragile et une anxiété accrue, même par rapport au reste de la communauté LGBTQ+.

Une sexualité invisibilisée

Gigi Raven Wilbur, l’une des fondatrices du mouvement Celebrate Bixesuality Day a accordé une interview au Huffington Post. Lorsque le magazine américain l’a interrogé sur les raisons de la création de cette journée, Wilbur a déclaré :

« Depuis la rébellion de Stonewall, la communauté gay et lesbienne a gagné en force et en visibilité. La communauté bisexuelle s’est également renforcée, mais à bien des égards, nous sommes toujours invisibles. Moi aussi, j’ai été conditionné par la société à étiqueter automatiquement un couple marchant main dans la main comme hétéro ou gay, selon le sexe perçu de chaque personne. »

L’invisibilité de la bisexualité est d’autant plus flagrante dans le monde du cinéma et des séries TV. Bien que l’Institut Williams de l’UCLA rapporte que les bisexuels représentent 52% de la communauté LGBTQ + aux États-Unis, les personnages bisexuels ne représentent que 26% des personnages LGBTQ + vus à la télévision. Voilà qui renforce un peu plus cette invisibilité.

#BiVisibilityDay

Officiellement reconnu dans 30 pays différents, ce mouvement est généralement célébré sous forme de fêtes et de défilés. Cependant, en raison des restrictions liées aux coronavirus, beaucoup se sont tournés vers Twitter pour profiter au maximum du #BiVisibilityDay. Les associations, les twittos lambdas ainsi les célébrités telles que la chanteuse Halsey n’ont pas manqué d’afficher fièrement leur appartenance à la communauté bisexuelle.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE