Colletif Intersexes et Allié.e.s

Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France se mobilise plus que jamais

Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France a lancé sa nouvelle campagne, Intersexe : Justice maintenant ! lundi 26 octobre. Cette initiative intervient dans le cadre de la célébration de...
Collectif Intersexes et Allié.e.s

Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France a lancé sa nouvelle campagne, Intersexe : Justice maintenant ! lundi 26 octobre. Cette initiative intervient dans le cadre de la célébration de leur journée de sensibilisation. 

Sonner l’alarme ! Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France a dévoilé sa dernière campagne, Intersexe : Justice maintenant !, ce lundi. Cette initiative vient consacrer l’anniversaire de la journée de sensibilisation de la communauté, le 26 octobre 1996. “Aujourd’hui en France les nouveaux-nés, enfants et adolescent-e-s intersexes sont toujours soumi-se-s à des chirurgies visant à les normaliser, sans urgence vitale ni nécessité médicale.”, confie l’association sur son site internet. En conséquence, les faits démontrent que la première conférence annuelle de l’académie américaine de pédiatrie à Boston, n’a toujours pas permis des avancées dans les droits des personnes intersexes. 

A lire aussi :  #JESUISINTERSEXE, DES PERSONNES TÉMOIGNENT

En juin dernier, l’assemblée nationale et le gouvernement ont débattu sur les mutations intersexes dans le projet de loi bioéthique. Finalement, les discussions n’ont pas permis l’intégration de ce volet dans la réforme. En conséquence, Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France, directement concernée avait réagi à cette situation. “Nous saurons utiliser les mesures votées comme marchepied pour continuer à faire avancer nos droits.” , avait alors exprimé l’association sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, face à une inaction politique, elle relance une troisième année de campagne pour que les personnes intersexes aient des droits.

Continuer la lutte 

Suivant cette journée, Collectif Intersexes et Allié.e.s OII France va sensibiliser sur de nombreux sujet au cours de la Quinzaine de visibilité intersexe, jusqu’au 8 novembre. L’association traitera ainsi des mutilations, des discriminations, de la précarité, du mauvais suivi médical ou encore des traumatismes auxquels les personnes intersexes font face. “Les personnes intersexes luttent toujours pour faire valoir leurs droits les plus élémentaires en tant que patient-e-s ou victimes.”, confie-t-elle. 

Découvrez également : Collectif Intersexes et Allié.e.s – OII France, « Stop aux mutilations intersexes »

Cette campagne de visibilité et de sensibilisation aura également pour but de rappeler les chiffres autour la communauté intersexe. Encore aujourd’hui, 86% des personnes intersexes subissent des interventions médicales sans donner leur consentement. Pire encore, entre 30 et 80% d’entre elles connaissent plus d’une opération, notamment pour des vaginoplasties (80 à 85%). A son terme, la quinzaine de visibilité intersexe relaiera des témoignages ou donnera la parole à la communauté. 

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE