45% gays américains votent pour trump

Vrai ou faux : 45% des américains gays votent pour Trump ?

Récemment, une enquête concluant que 45% des hommes homosexuels prévoient de voter pour Donald Trump lors des prochaines élections, a circulé. Réalisé par Hornet, ce sondage ne semble pas si...

Récemment, une enquête concluant que 45% des hommes homosexuels prévoient de voter pour Donald Trump lors des prochaines élections, a circulé. Réalisé par Hornet, ce sondage ne semble pas si fiable que cela.

45% gays américains votent pour trump
Crédit photo : Shutterstock

Ce sondage a beaucoup fait parlé de lui sur les réseaux sociaux. Ce dimanche, cette étude a attiré l’attention du Tweeter-en-Chef lui-même, M. Donald J. Trump. « Génial! » écrit-il dans son tweet, en reprenant un article de Newsweek traitant de l’étude. 

Néanmoins, connaissant les tweets douteux du président américain, qui ne manque jamais de relayer des fake news ou des articles de médias manipulés, il est important de porter un œil critique à cette étude. Lorsque l’on cherche un peu, on se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond, comme l’explique le magazine américain Out.

En effet, le sondage a été lancé par Hornet, un réseau de médias et une application de rencontres pour hommes queer. Ils ont interrogé leurs propres utilisateurs et ont obtenu un échantillon de seulement 1200 hommes basés aux États-Unis. Ce qui est donc loin d’être représentatif de toute une communauté. Selon Hornet, sur ces 1200 hommes, 51% ont déclaré vouloir voter pour Joe Biden, tandis que 45% comptent voter pour Donald Trump. On comprend rapidement que 612 hommes compte voter pour Biden et 540 pour Trump. Selon Jason Turcotte, professeur agrégé de communication à Cal Poly Pomona : « Vanter un sondage Hornet comme preuve du soutien des personnes LGBTQ à Trump, c’est du clickbait, du journalisme bâclé », a-t-il déclaré au Washington Blade.

Chez Hornet aussi, l’incompréhension est présente

Même Stephen Horbelt, le rédacteur en chef de Hornet, déplore les proportions qu’ont prises son sondage. « Comme pour toute enquête informelle comme celle-ci, la seule chose qui peut vraiment être extrapolée à partir des données de Hornet est que 45% des hommes homosexuels américains qui ont répondu à l’enquête ont exprimé leur soutien à Donald Trump », a-t-il d’abord expliqué. Il précise ensuite que ce sondage ne représente qu’une petite partie de la communauté LGBT, et ne peut donc pas être tant pris au sérieux. « J’ai vu des médias tenter d’extrapoler les prédictions des électeurs au nom de la grande communauté LGBTQ, ce qui ne peut pas et ne doit pas être fait. Le nôtre était un sondage fait au sein d’hommes gays, bi et trans, donc non-représentatif de la communauté queer », a-t-il expliqué.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE