Elisez votre personnalité LGBTQI+ de l’année 2020

Cette année encore, nous vous donnons la parole pour élire votre personnalité LGBTQI+ de l’année 2020. Sur ces derniers, à vos votes. Voici les propositions pour élire la personnalité...

Cette année encore, nous vous donnons la parole pour élire votre personnalité LGBTQI+ de l’année 2020. Sur ces derniers, à vos votes.

Voici les propositions pour élire la personnalité LGBTQI+ 2020 :

Marie Cau

personnalité LGBTQI+

Marie Cau est la première femme transgenre à accéder au poste de mairesse, à Tilloy-lez-Marchiennes. Au cours des élections municipales, elle s’investit dans sa campagne “Décider Ensemble”. Cette orientation politique permet d’obtenir la quasi-unanimité des votes lors du second tour. Aujourd’hui, elle succède à Jean-Luc Bot. Sa victoire a suscité un véritable engouement médiatique dans la presse française et internationale, en particulier LGBTQI+.

Ludovic-Mohamed Zahed

Imam, gay et séropositif, Ludovic-Mohamed Zahed s’implique dans la sensibilisation autour de l’intersectionnalité (croisement entre les identités). Avec CALEM, l’homme religieux accompagne et forme les institutions, LGBTQI+ et friendly en France, mais aussi à l’étranger. Cette année, il a animé des activités culturelles et conférences-débats autour de ce sujet pour la Pride de Marseille.

Matthieu Gatipon

personnalité LGBTQI+
Crédit photo : Facebook

Matthieu Gatipon est président de Couleurs Gaies, à Metz. En collaboration avec les associations LGBTQI+, le militant a porté de nombreux projets pour rendre sa ville, comme la région Grand Est, friendly. Cette année, en lien avec les 76 mesures de l’Inter-LGBT, il a émis une série de propositions à destination des candidats aux Municipales. De même, l’activiste de Metz a joué un rôle dans le nommage d’un jardin de la ville, en mémoire de Marsha P Johnson.

Marlène Schiappa

Chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes auprès du ministère de l’intérieur, Marlène Schiappa a intégré la question LGBTQI+ dans les violences conjugales, en 2019. Sur le volet associatif, la femme politique a marrainé le projet d’appli de Flag!, qui permet de signaler en temps réel les actes à caractère LGBTphobes et qui a depuis fait ses preuves.

Laurence Vanceunebrock-Mialon

personnalité LGBTQI+

Laurence Vanceunebrock-Mialon est députée LREM de l’Allier à l’Assemblée Nationale. La femme politique, ouvertement lesbienne, a suivi de près les dossiers portant sur la PMA pour toutes et tous, mais aussi sur les thérapies de conversion. Pour la seconde, cet engagement l’a amené à rencontrer certaines victimes de ces pratiques, mais aussi des associations LGBTQI+ religieuses et juridiques comme Beit Haverim et RAVAD.

Roxana Maracineanu

Credit photo : Twitter

Aujourd’hui secrétaire d’état chargée des sports, Roxana Maracineanu s’est beaucoup investie dans la question des LGBTphobies dans le sport. Ainsi, au cours de l’exercice de ses fonctions, la femme politique a rencontré les fédérations professionnelles, mais aussi des associations LGBTQI+ sportives. Ces échanges lui ont notamment permis d’adopter des mesures contre les chants et insultes homophobes dans les stades.

La liste pour élire la personnalité LGBTQI+ de l’année 2020 continue :

Angèle

personnalité LGBTQI+
Crédit photo : Compte Instagram Angèle

Le 10 août dernier, Angèle a fait son coming out en postant une photo sur Instagram sur laquelle elle porte un t-shirt « Portrait of women who love women » (Portrait de femmes qui aiment les femmes »). Dénonciation d’actes homophobes, appel à la mobilisation pour la Pride… la chanteuse n’a jamais caché sa dévotion envers la communauté LGBT.

Karine le Marchand

 Dans la précédente aventure « L’amour est dans le pré », nous avons fait la connaissance du premier candidat gay de l’émis- sion : Thomas. L’animatrice ne s’est pas cachée d’exprimer sa joie : « C’est vraiment un cap qu’on montre pour la première fois des histoires d’amour homosexuelles avec délicatesse et loin des clichés et c’est une histoire qui passe normalement. C’est une histoire comme une autre et c’est une vraie victoire. »

Anne Hidalgo

personnalité LGBTQI+

La Mairesse de Paris, Anne Hidalgo, a toujours affiché son support pour la commu- nauté LGBTQI+, et cette année encore, Anne Hidalgo a promis de « décentraliser le Marais, notamment pour des lieux dédiés dans les quartiers populaires, afin de donner une visibilité à la culture LGBT+ dans tout Paris ». La Maire souhaite également créer une « Maison des cultures LGBTQI » dans la Capitale, ainsi qu’un centre pour les personnes migrantes LGBT.

A lire aussi : GARÇON MAGAZINE N°28, DÉCOUVREZ LE SOMMAIRE

Jean-Luc Romero-Michel

Crédit photo : Facebook

Adjoint à la Maire de Paris, chargé des droits humains, de l’inté- gration et de la lutte contre les discriminations, Jean-Luc Romero a été le premier homme politique français à être victime d’un outing, mais aussi le premier à avoir avoué sa séropositivité en 2002. Ambassadeur à « Île de France sans sida », il est très engagé dans la cause LGBT. Récemment, il a sorti un livre « Plus vivant que jamais », dans lequel il raconte comment le chemsex a tué son mari.

Erwann Le Hô

personnalité LGBTQI+
Crédit photo : Facebook

A la tête du Centre LGBT Côte d’Azur depuis 2016, Erwann Le Hô aide près de 2000 personnes par an. L’association lutte contre les discriminations et accompagne les personnes victimes de discriminations homophobes/transphobes basée à Nice. De plus, il est à coordinateur du projet « Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent » visant à atteindre le « sida zéro », « zéro nouvelle infection » et « zéro stigmatisation » d’ici 30 ans sur le territoire.

Hervé Latapie

En plus d’être co-président du centre LGBTQI+ Paris/IDF, Hervé Latapie est un activiste gay engagé dans la remobilisation communautaire contre le sida et les IST. Fondateur des associations Les Gais Musettes en 1995 et Paris Gay Village en 2004, il est aussi animateur du collectif Parlons Q (le sexe gay dans sous états). Hervé Latapie a également beaucoup enquêté, puis écrit sur le phénomène de la prostitution masculine et sur la séropositivité.

Plus d’infos :

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE