Stéphane Watel

Stéphane Watel, 50 ans, raconte son histoire confinée

Stéphane Watel est conseiller en relation clientèle dans un magasin de prêt-à-porter et réside à Berck (Pas-de-Calais). Le confinement, qu’il a pris avec stupeur le 17 mars dernier, n’a...
Stéphane Watel

Stéphane Watel est conseiller en relation clientèle dans un magasin de prêt-à-porter et réside à Berck (Pas-de-Calais). Le confinement, qu’il a pris avec stupeur le 17 mars dernier, n’a pas été facile pour lui, situation pour laquelle il se confie aujourd’hui. 

Comment avez-vous vécu votre confinement, Stéphane Watel ?  

J’habite dans un appartement de 50m2 avec un petit jardin privatif. Je n’ai donc pas eu à me plaindre à ce sujet. De nombreuses activités ont occupé mon quotidien : jardinage, bricolage, rangement, etc.  

Je me suis mis à cuisiner davantage, à faire les choses en général plus lentement, écouté de la musique, lire et relire des bouquins, regarder des DVD et à faire du sport aussi (j’ai retrouvé des haltères, sourires) 

Etait-ce facile ? 

Pas forcément. Certaines journées étaient moins satisfaisantes que d’autres, le sommeil n’était pas toujours profond. Et, ne parlons pas du célibat.  

Sortiez-vous souvent ? 

Non. Seulement deux fois par semaine, pour faire mes courses alimentaires. En dehors de ça, je faisais de la marche à pied tous les deux jours en front de mer ou dans les rues et pendant 30 minutes. 

A lire aussi : RACONTEZ-NOUS VOTRE HISTOIRE : HUGO ANHOURY, 31 ANS, PARIS

Quelle est la première chose que vous avez faites le premier jour du déconfinement (phase une) ? 

Aller chez le coiffeur ! L’auto-coupe a eu ses limites ! Après, il y a plein d’autres choses que je compte refaire : une balade dans un sentier dunaire, retourner au cinéma, revoir des amis, manger une gaufre, etc.  

Quelle est la meilleure chose que vous ait apporté le confinement ? 

Pendant cette période, j’ai pu me mettre à des exercices de gym. Je fais dorénavant des pompes régulièrement. J’espère que la routine du quotidien et les journées bien remplies n’auront pas raisons de cette habitude nouvelle. En tout cas, je compte bien m’y tenir ! 

Avez-vous une résolution ?  

Sortir du célibat ! Avec cette pandémie, je me suis beaucoup interrogé sur mon rapport aux applis de rencontres, aux rapports sexuels, aux relations sans lendemain.  

Découvrez les autres interviews confinées de la rubrique dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE