rappeur James Indigo

Le rappeur James Indigo dévoile son nouvel EP

Le rappeur britannique James Indigo a sorti son premier EP, Married to the game, début novembre. Ce projet vient consacrer un engagement artistique fort pour sa communauté. A son...
rappeur James Indigo

Le rappeur britannique James Indigo a sorti son premier EP, Married to the game, début novembre. Ce projet vient consacrer un engagement artistique fort pour sa communauté.

A son image ! Le rappeur britannique James Indigo a dévoilé son tout premier EP, Married to the game, en fin de semaine dernière. Porté par trois titres hauts en couleur, ce nouveau projet artistique va mettre à l’honneur une illustration forte du fétichisme, de la femme et de la communauté LGBTQI+. « Cet EP est fun et expérimental. C’est un vrai “corps” de travail.” », a-t-il confié à propos de Married to the game. Le projet est disponible sur toutes les plateformes de streaming musical, soit un moyen de toucher davantage de personne et d’avoir le soutien de son public. « J’ai travaillé sur ce projet pendant un certain temps. Je suis [aujourd’hui] sûr que chaque parole et chaque son convient. », exprime-t-il, confiant et ravi

A lire aussi : JAMES INDIGO, L’ARTISTE DONNE UN NOUVEAU SOUFFLE AU RAP

Married to the game s’inscrit dans la continuité de son rapport à la musique. Dès le début de sa carrière, en juillet 2019, James Indigo s’est directement posé en défenseur de la femme et des minorités sexuelles. « Il y a toujours une signification derrière mon art, issue d’expériences de ma vie, qui déclenche des pensées et des idées à insérer dans ma musique. », confiait-il dans une interview pour Garçon Magazine. Dans Cxntour, déjà, l’interprète met la femme sur un piédestal, la fétichise. « J’ai toujours admiré ma mère et j’ai été inspiré par son courage et sa force. Ça me donne vraiment un autre regard sur la femme et la force qu’elles ont en elle. », exprime-t-il. Avec Daddy’s coming home, il lie rap, religion et homosexualité sur un même plan. Magnifique !

Un album fort

En son sein, Married to the game se compose des titres Van Gogh, D*ick Print et Latex, ce qui rend compte d’un large champ de sujets. « Je suis inspiré par tout ce qui m’entoure, aussi bien les sons, les mots, le sexe, les humains et les animaux. », explique-t-il. « Je peux marcher dans la rue et voir un arbre qui a une forme différente. Ça déclenche quelque chose de créatif dans mon esprit et j’ai rapidement des images en tête. C’est difficile à expliquer (rires). », poursuit James Indigo.

Découvrez également : « FEMME », LE CLIP QUI CASSE LE CODE DU GENRE

De la même manière que pour Daddy’s coming home et Cxntour, un des quatre titres de l’EP aura droit à un clip vidéo. Toutefois, James Indigo n’en dit pas plus pour garder l’esprit de surprise. « Je suis encore en train d’écrire le scénario. Il devrait être tourné et sortir très bientôt. », précise-t-il. « Je travaille aussi sur [la préparation] de fantastiques visuels pour accompagner le projet. » a ajouté le chanteur. On a hâte de voir la suite.

Le conseil du rappeur James Indigo aux lecteurs de Garçon Magazine : « Si vous voulez vous sentir comme “une bad bitch”, allez acheter et streamer Married to the game. »

Plus d’infos :

Découvrez l’univers musical de James Indigo sur Instagram et Facebook.

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE