Morgan, un homme tout en simplicité

Résidant à Metz depuis 15 ans et en couple, Morgan a 38 ans et travaille comme chargé de communication pour une compagnie de théâtre. Pendant son temps libre, il...
Morgan

Résidant à Metz depuis 15 ans et en couple, Morgan a 38 ans et travaille comme chargé de communication pour une compagnie de théâtre. Pendant son temps libre, il se consacre à ses nombreuses passions, qu’il n’hésite jamais à montrer sur son feed Instagram

Authenticité ! Aussi loin qu’il se souvienne, Morgan a toujours su rester fidèle à lui-même. Dans ses relations, intimes ou formelles, le natif mosellan affiche sa sincérité et sa simplicité. “Je n’aime pas me compliquer la vie, je ne suis pas superficiel.”, exprime-t-il. A ce titre, il met un point d’honneur à ces valeurs au cours de ses échanges avec ses amis, “qui sont naturels et n’ont pas peur de montrer qui ils sont”. Un peu comme lui, comme il aime à le dire. C’est, en conséquence, ce qui l’a amené à intégrer la compagnie de théâtre de Metz comme chargé de communication, pour laquelle il s’implique notamment dans le festival Hop Hop Hop, un festival de théâtre de rue. “On est une petite famille dans le monde du spectacle.”, exprime Morgan, ravi. 

A lire aussi : Emmanuel, homme de la semaine de Garçon

A ses heures perdues, mais pas seulement, le jeune homme se consacre à l’exercice des différentes passions, à savoir le chant, la cuisine, le sport. C’est pour lui un moyen de montrer à quel point il peut être altruiste et créatif. “Je me sens bien quand je fais ça, mais je ne le réalise pas pour moi.”, explique-t-il, précisant par là qu’il chante pour un public ou qu’il cuisine pour des invités. “Pendant le confinement, j’ai proposé des ateliers pâtisserie en direct sur Facebook. J’avais quelques followers. C’était drôle et motivant.”, continue le jeune homme. Sacrées initiatives !

Se mobiliser pour sa communauté

Par le partage de photos sur Instagram, Morgan Onyme entend montrer sa vie en toute franchise, un brin sexy, plaisantin et sérieux. “Je veux que les personnes réagissent à ce que je fais, se posent des questions, rigolent avec moi.”, souligne-t-il. Conséquence, il partage diverses formes de contenus, des photos en intérieur, ses sorties quotidiennes, des portraits, des photos de Francis (son caméléon, ndlr) et de chats. “Mon copain et moi sommes famille d’accueil pour des petits chats abandonnés. J’aime bien les prendre en photos et les montrer sur les réseaux sociaux. Parfois, les gens réagissent… ils ne savent pas que c’est possible de les accueillir chez soi avant qu’ils rejoignent une famille d’adoption.”, ajoute-t-il. 

Découvrez également : AUTUMN CHALLENGE, LES MEILLEURES PHOTOS DE GARÇONS À REDÉCOUVRIR

Dans la finalité, Morgan entend porter un engagement fort pour les membres de la communauté LGBT qui, comme ça a été son cas dans le passé, font face aux discriminations. “En 2020, des personnes se posent toujours des questions sur le fait de faire leur coming-out, comment vivre leur sexualité. Je trouve ça fou.”, confie-t-il. En conséquence, le jeune homme montre des messages à la fois percutants et optimistes au travers de son feed, seul ou avec son conjoint. “Quand on a traversé certaines épreuves, on a envie de montrer qu’on est en faveur de certaines causes. Et puis, j’aimerais qu’un jour on arrête de se dire qu’il y a des différences. Mais, on n’y est vraiment pas encore.”, ajoute Morgan. C’est ce qui lui donne envie de s’investir davantage auprès d’associations… pour que les personnes arrêtent de crier “Ouais, le PD” dans la rue. Magnifique !

Morgan

Le message de Morgan pour qu’on le suive sur Instagram : « Par ici, s’il vous plait. »

Questions express : 

Une journée-type confinée pour toi, comment ça se passe ?

Je me lève vers 8 ou 9 heures et je fais un peu de sport. Ensuite, je me rends au boulot. Le midi, je reviens chez moi, je me fais à manger. Je repars travailler l’après-midi.

Le soir, je mange et me mets devant la télé après le boulot. PASSIONNANT ! Non mais sérieusement, le mieux, c’est de passer du temps avec mon chéri, mon caméléon et les chats qu’on garde.

Un élément de ton corps ou de ta personnalité qui te plaît ?

Je ne suis pas un grand fan de mon corps, je m’en fiche même un peu. Si je pouvais tout refaire, je le ferais sans hésiter (rires).

La personnalité est beaucoup plus importante pour moi, je déteste passer pour un con. Et c’est pour ça que j’essaie vraiment de cultiver la franchise, l’honnêteté et la simplicité. 

Y a-t-il un mot ou une phrase que tu ne peux t’empêcher de prononcer ?

Pas spécialement. Cela étant, je suis un grand fan de cinéma et des séries TV. Je n’arrête pas de prononcer des citations de certains films : La cité de la peur, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Friends, etc. Dès que j’ai la possibilité de caser une phrase d’un de ces films et séries, je n’hésite pas. Et, je crie hourra quand quelqu’un me comprend.

Comment te vois-tu dans dix ans ?

Vieux, beaucoup trop vieux (rires). Sérieusement, je me vois toujours avec mon copain, dans ma maison et avec mon caméléon aussi (enfin, j’espère). Ceci étant, j’aime bien vivre au jour le jour et ne pas prévoir les choses sur le long terme, et j’aime l’idée de ne pas savoir ce qui va se passer dans 10 ans. CARPE DIEM !

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE