Joe Biden

Joe Biden mentionne les personnes trans dans son discours de victoire

Dans son discours post-élection, Joe Biden a mentionné les personnes trans, samedi 7 novembre. Le nouveau président des Etats-Unis fait un pas supplémentaire dans les avancées des droits LGBTQI+....
Joe Biden

Dans son discours post-élection, Joe Biden a mentionné les personnes trans, samedi 7 novembre. Le nouveau président des Etats-Unis fait un pas supplémentaire dans les avancées des droits LGBTQI+.

Une première historique ! Quelques heures après sa victoire électorale, l’élu démocrate, Joe Biden, a prononcé son discours comme nouveau président des Etats-Unis, samedi 7 novembre. En son sein, il s’est posé en défenseur de la cause transidentitaire. « Je suis fier de la campagne que nous avons construite et menée, je suis fier de la coalition que nous avons constituée, la coalition la plus large et la plus diversifiée de l’histoire […] gay, hétéro, transgenre, latino blanc, asiatique, autochtone », a-t-il déclaré. « Je voulais que cette campagne représente l’Amérique et lui ressemble. Je l’ai fait. Maintenant, je veux que cette administration lui ressemble et agisse comme telle », a-t-il poursuivi, en lien avec ses promesses de campagne. En ce sens, la politique à venir va s’inscrire dans la continuité de Barack Obama.

A lire aussi : Bangladesh : une école coranique trans-friendly ouvre ses portes

A l’issue du discours, de nombreuses personnalités ont salué la position trans-friendly du 46e président des Etats-Unis sur les réseaux sociaux. « Tant d’enfants viennent d’entendre notre prochain président considérer la communauté trans avec respect. C’est déjà quelque chose de spécial, c’est déjà un changement. », a notamment publié un homme trans sur Twitter. De leur côté, les journalistes Charlotte Clymer et Zach Stafford y voient un signal fort dans les engagements à venir, émanant de cette déclaration. 

Valoriser les droits communautaires

En lien avec ses promesses de campagne, Joe Biden va ainsi revenir sur les politiques anti-LGBTQI+ de son prédécesseur, Donald Trump. Le 45e président des Etats-Unis a en effet a validé 181 lois contre la communauté au cours de l’exercice de ses fonctions, soit pendant 1389 jours. Parmi ces dernières, il a notamment interdit aux personnes trans’ d’intégrer l’armée et permis les refuges de les discriminer et de refuser l’accueil. « Les vaincre ne résoudra pas le problème, mais c’est un premier pas essentiel pour reprendre notre marche vers l’égalité », a écrit le candidat. 

Découvrez également : Le directeur général de la BBC clarifie le positionnement pro-LGBTQI+ du média

Dans les engagements de son programme, le nouvel élu va mettre en œuvre des politiques de lutte contre les violences à caractère transphobes. Au moyen du dispositif LGBTQ Essential Data Act, il envisager de les recenser en temps réel pour mieux les condamner. En dernier lieu, il va dynamiser le système policier au sein du FBI, en incluant les motifs de l’identité de genre et de l’orientation sexuelle. De cette manière, les forces de l’ordre pourront davantage cibler l’importance des violences orchestrées à l’encontre des personnes LGBTQI+.

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE