Femme

« Femme », le clip qui casse le code du genre

...
Femme
© Omer Faraj

Avec Femme, Tim Zouari brise les barrières du genre. Le résultat, la masculinité et la féminité se mêlent en un seul et même corps. Sortie le 11 novembre, en duo avec Barbara Opsomer

Une femme sommeille en chacun de nous … A l’ouverture de Femme, Tim Zouari et Barbara Opsomer campent, dos à dos, leurs genres initiaux. « Mon reflet me regarde, il me dit que je perds la tête. », peut-on entendre dès le début de la chanson. Dans la voix comme dans la danse, les deux interprètes affichent toutes les règles qui conviennent à chacun de leur sexe. Conséquence de cela, « Je crie, je te fuis, tu cries, je te suis. » s’inscrit dans une suite logique aux paroles, Au milieu, le mannequin et danseur Hanabi, figure éminente de la ballroom scene française, se pose en passerelle entre la féminité et la masculinité. C’est une bien belle amorce !

A lire aussi : « Be Free » : le nouveau single de Cyril Alary

Dans un complet questionnement sur la manière d’être, Femme met en contact les corps pour mieux transformer le genre des interprètes. « Mon corps est pris d’amour, embrasse le jour qui me transforme en or. », chantent respectivement les deux artistes De fil en aiguille, l’échange des vêtements vient parfaitement illustrer la frontière floue qui sépare le féminin et le masculin, le X et le Y, le Yin et le Yang. « Mon voile qui tombe me laisser te révéler ma vraie face. », prononce alors Barbara Opsomer. A son point culminant, le jeune chanteur embrasse sa féminité intérieure dans une dernière parole. « Je me sens si bien, il suffit d’un rien pour assumer qui je suis enfin. », entonne Tim Zouari. C’est de toute beauté !

S’armer contre les stéréotypes

Dans la continuité de ce premier titre, tourné à Sens, Pas ton genre va se poser en album engagé, visuel et sans filtre. « Je veux mettre en lumière des sujets de société difficiles à aborder, comme l’identité de genre, sans tomber dans la provocation. », confie Tim Zouari. En ce sens, il adresse un message clair « à ceux qui jugent constamment les personnes pour leurs choix, leurs natures et leurs différences ».

Découvrez également : Gay Contest : Romain Swan, artiste

Porté par douze titres emblématiques, ce projet artistique va ainsi mettre à l’honneur de nombreux acteurs de toute la ballroom scene. « Le Voguing m’a beaucoup inspiré pour cet album. », explique le chanteur. Dans sa famille, le but de Pas son genre est « de mettre en lumière” ces sujets, d’ouvrir le débat. « Je ne veux pas me poser en donneur de leçons. », conclut l’artiste. Magnifique !

L’info en plus :

A sa sortie, l’album Pas ton genre sera disponible au format digital sur les plateformes de streaming standards. Un projet artistique signé OR Prod, en collaboration avec les compositeurs William Pourtales et Bruce Blerald.

Avatar

FERMER
CLOSE