eddy

Eddy, de la fondation d’une famille d’accueil

Eddy est père de famille d’accueil, en couple et marié avec un homme depuis quelques années. Il se confie sur une vie qui, jusque là, lui a souri.  De...
eddy

Eddy est père de famille d’accueil, en couple et marié avec un homme depuis quelques années. Il se confie sur une vie qui, jusque là, lui a souri. 

De l’amour ! En couple depuis huit ans, Eddy connaît un amour qu’il a toujours voulu. Pendant des années, le mari a toujours réussi à réaliser les objectifs qu’il se fixait : maison à la campagne, animaux de compagnie, vie professionnelle, mariage, etc. Pourtant, il sent rapidement un vide dans son existence, un manque à combler urgemment. “Mon désir de paternité était très fort, je voulais des jouets dans le salon …”, confie Eddy. L’homme entreprend alors des démarches pour avoir des enfants, entre mères porteuses et adoption. Face à la difficulté, il décide d’abandonner, le coeur en peine et en deuil. Mais, un concours circonstance va venir raviver cette envie. 

A lire aussi : Michaël : “hétéro à homo, un passage pas si facile que ça”

Un jour, Eddy et son mari viennent en aide à un adolescent, qui se révèle être le fils d’une amie à eux. “Il devait rester un mois à la maison. Puis, d’un mois, cela s’est transformé en sept.”, exprime le mari. De fil en aiguille, s’occuper de cet adolescent est une révélation pour lui. Il souhaitait aider d’autres enfants en difficulté. Et, un beau jour, Eddy a comme un flash … Devenir famille d’accueil.

Vers la concrétisation

Après l’avoir annoncé à son mari, Eddy décide de démissionner de son poste dans l’immobilier et de se lancer dans cette aventure. “Pendant plusieurs mois, j’ai rencontré d’autres familles d’accueil dans ma région et me suis renseigné un maximum sur ce métier.”, précise-t-il. A chaque échange d’expérience, le même problème se pose néanmoins à lui : il est très difficile pour un couple gay d’obtenir un agrément. Mais, sa motivation à atteindre cet objectif ne l’arrête pas. 

Découvrez également : L’ARTISTE MATHIEU HAUTOT BALANCE SUR L’ACTUALITÉ AVEC HUMOUR

Les mois passent, les démarches suivent, les entretiens fusent. Entre janvier et août 2019, Eddy rencontre respectivement une assistante sociale, une travailleuse en PMI, une puéricultrice et une psychologue. En septembre, la même année, la commission valide son agrément. C’est la consécration pour lui. “Une superbe aventure humaine s’est mise en marche ! La plus belle aventure de nos vies de couple.”, confie Eddy, ravi.

Une aventure à deux 

Succédant à cet événement, Eddy accueille rapidement deux enfants chez lui : Un petit J âgé de 6 mois puis un petit L de 3 mois. Me voyant alors très épanoui, mon époux décide lui aussi de plaquer sa vie professionnelle, quelques mois plus tard, pour me rejoindre dans l’aventure de la famille d’accueil. Après des démarches similaires aux miennes, il obtient lui aussi son agrément. Après ça, un troisième enfant rejoint la fratrie, K, ce qui amène le nombre de personnes à cinq. Soit, de l’amour et de la bienveillance. Pendant le confinement, un dernier enfant est arrivé chez eux, âgé de 16 mois. “Nous sommes donc six à la maison, [presque] comme dans la série TV, aujourd’hui ! Avec le labrador en prime.”, conclut-il. Fantastique !

Plus d’infos : 

Si, comme Michaël, vous souhaitez partager votre histoire, envoyez un mail à l’adresse suivante : journaliste@garcon-magazine.com. Nous serons ravis de la relayer.

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE