visibilité LGBTQI+

Une série réalité va illustrer la scène drag à Toulouse

...
série-réalité
Crédit photo : Gabin Fueyo

Une première série réalité va voir le jour en France, l’an prochain. A l’initiative de Gabin Fueyo, le projet entend mettre en lumière la scène drag à Toulouse. Sortie en mars 2021.

Un projet d’un tout autre genre ! Réalisé par Gabin Fueyo, une première série réalité va s’intéresser à la scène drag à Toulouse, dès sa sortie en mars prochain. A l’origine de cette série réalité, Soirée Draguisée s’intéresse à Michel/Natachatte, homme le jour et drag-queen la nuit, et Cathy, aka la Cathoche. “J’avais envie de réaliser un projet autour des drag-queens, de la question, du genre.”, confie Gabin Fueyo, précisant que l’idée même du projet est née de la rencontre avec les tenancières.

A lire aussi : Le premier marché drag & queer arrive à Paris

Tous deux gèrent un bar lesbien ouvert à tou.te.s. Pour consacrer le prestige du lieu, ils vont se lancer dans un challenge de taille : créer la plus belle soirée à thème mensuelle pour les drag-queens. “Je trouvais ça génial qu’ils fassent leur show derrière le bar.”, exprime le réalisateur toulousain. A découvrir sur en VOD sur le site de la série-réalité. Le premier des sept épisodes, de 30 minutes chacun, sera en ligne le 21 mars 2021.

Bienvenue chez “Hélène et les garçons … au pays des drag-queens” !

Portée par une compétition endiablée, la série-réalité va illustrer les nombreux talents de la scène drag et en accueillir de nouveaux. Au rythme d’engueulades et de moments de bonheur, des artistes en furie, toutes centrales dans l’intrigue et “unies pour combattre le côté obscur des forces du mâle”, vont se produire dans le bar. Parmi elles, Gaga, Willow, Wigy, Kaara, Ramona, Clita, Oscura, Blanca ou encore Evil vont tour à tour prouver leur valeur.  “Dans chaque épisode, une nouvelle drag-queen apparaîtra. On assistera ainsi à leur naissance et une méchante créera des problèmes entre les drag-queens. En bref, il y aura tout un tas d’histoires à suivre”, explique Gabin. Dans sa finalité, la meilleure des drag-queens remportera l’emblématique Bounty Royal et une place bien chaude dans l’arbre généalogique de Mother Natachatte. C’est de toute beauté. 

Montrer la scène drag en région

Avec ce projet de taille et dépourvu de tout militantisme, Gabin Fueyo entend créer un réel divertissement et plaisir pour tous et toutes, les plus jeunes comme les âgés. “Il n’y a pas de revendication politique. La sexualité, à proprement parler, n’est jamais au centre du dispositif, mais le genre est en sous-texte.”, explique Gabin. En cela, le réalisateur souhaite faire en sorte que les spectateurs passent un bon moment, rient, fassent la fête, découvrent cet univers, s’en régalent et s’y retrouvent. Ce qui, comme le souligne l’initiateur du projet, a été le cas pour les 30 personnes qui ont gravité autour du projet. “Il y a eu une vraie effervescence, une vraie famille s’est créée, nous avons tissé des liens.”, se réjouit Gabin Fueyo.

Découvrez également : Gay contest : Millena B Rose, drag queen

Lors du tournage, qui a commencé peu de temps avant le confinement, chaque scène a été tournée en temps réel. De cette manière, les spectateurs vont croire qu’ils vivent l’expérience au sein même des lieux. Et, c’est cette marque de fabrique que les initiateurs du projet entendent valoriser dans la communication, qu’ils ont déjà commencé. “Le but est de montrer que le produit” a une valeur marchande viable, en diffusant des extraits. “On peut considérer cela comme un crowdfunding à l’envers”, ce qui, en ce sens, “pourra convaincre les chaînes et les plateformes d’investir dans ce projet”, explique le réalisateur, précisant qu’il n’a aucun diffuseur externe pour le moment. “Si le succès est là, on envisage une saison deux”, conclut-il. On espère que ce sera le cas.

L’info en plus : 

Gabin Fueyo organise un jeu-concours sur le compte Instagram de Soirée Draguisée. En conséquence, 10 personnes auront la chance de visionner en avant-première le premier épisode de la série, en décembre. 

Pour suivre l’actualité de la série, rendez-vous sur le site officiel mais aussi sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

Avatar

FERMER
FERMER