documentaire

Un documentaire illustre le difficile parcours d’un couple gay français vers la GPA

...
documentaire

Signé Jonathan Narducci, le documentaire américain, Ghosts of the république suit le long parcours d’un couple gay français pour accéder à la parentalité. Porté par ce témoignage fort et des images de rue, le projet apporte un autre regard sur la situation LGBTQI+ dans un pays pourtant jugé progressif. 

Un pari pour la parentalité ! Réalisé par Jonathan Narducci, le documentaire américain “Ghosts of the république” suit l’histoire d’un couple gay français pour avoir un enfant. Porté par un voyage entre la France et les Etats-Unis, et vice-versa, le projet audiovisuel porte un regard fort sur la communauté LGBTQI+ entre deux sociétés. Au travers des mouvements de contestation et de l’aboutissement d’un projet de parentalité, le réalisateur montre ainsi la dure réalité sur le rapport à la famille dans un pays pourtant jugé progressif. “L’idée de ce qu’est la famille est une des valeurs les plus convoitées en société. Et, Ghosts of the république nous montre que la définition de la famille change constamment.”, exprime Jonathan Narducci. Aujourd’hui, le réalisateur montre les résultats de son long travail en sortant son documentaire, en Amérique du nord. Nicolas et Aurélien, qui ont apporté leur témoignage pour le projet, reviennent sur leur expérience. 

Dans quelles circonstances avez-vous apporté votre témoignage pour le documentaire de Jonathan Narducci ?

Nous avons rencontré Jonathan à Paris grâce à des amis que nous avons en commun. Nous avons plus longuement parlé de notre projet de GPA lors d’un voyage en Californie pour rencontrer des agences de femmes porteuses, Jonathan vivant à Los Angeles. De là, l’idée de faire un documentaire sur notre parcours lui est venue.

Crédit photo : Jonathan Narducci

En quoi était-ce important de porter votre voix sur la cause de la GPA ?

En nous laissant filmer nous voulions partager notre témoignage d’une aventure humaine extraordinaire. Par cela, nous avions eu envie de donner de l’espoir à l’ensemble des futurs parents qui se posent à un moment la question de la GPA. 

A lire aussi : La marque Pantène s’engage en lançant le #BeautifulLGBTQ

Nous souhaitions également permettre à ceux qui seraient moins concernés d’avoir la vision d’une réalité différente de l’image négative généralement véhiculée en France.

Etes-vous fier d’avoir pu partager votre histoire ?

Oui, très fiers. De nombreux couples vivent la même chose que nous aux Etats-Unis, au Canada et ailleurs. Leur lien avec leur femme-porteuse et leur donneuse est tout aussi fort que celui que nous avons avec Crystal et Diana. Et peu de personnes extérieures à ce parcours en ont conscience. 

Dans le trailer du documentaire, vous prononcez le mot « illégal » ce qui est fort. Est-ce un moyen de marquer les esprits et d’alerter sur l’urgence à garantir des droits en France pour les personnes ayant recours à la GPA ? 

Nous avons eu dès le départ conscience de faire quelque chose qui était illégal dans notre propre pays. Pour des personnes ayant toujours respecté la loi cela peut sembler effrayant. 

Lors de nos voyages aux Etats-Unis, nous avons néanmoins réalisé à quel point cette pratique est établie et valorisée. C’était donc rassurant d’être dans un cadre légal et de pouvoir faire confiance à l’ensemble des parties prenantes. 

Documentaire
Crédit photo : Jonathan Narducci

Apporter votre témoignage est-il donc là un moyen de vous engager pour permettre l’accès des couples LGBTQI+ à la parentalité ? 

Bien sûr, d’autant que de nombreux enfants de familles LGBTQI+ construites avec des schémas divers vont grandir dans la société de demain. Il est donc essentiel qu’ils aient pleinement leur place. 

Chacun doit pouvoir avoir l’opportunité de fonder une famille à partir du moment où chaque personne impliquée est pleinement respectée et protégée.

Finalement, pensez-vous qu’un jour la GPA pourra enfin être un droit français, comme la PMA l’est depuis quelques temps ? 

Oui nous avons cet espoir-là. La société évolue toujours plus rapidement que la loi, mais il faudra du temps. Si le documentaire peut apporter sa toute petite pierre à l’édifice et aider dans ce sens, nous en serions très heureux.

Plus d’infos : 

Le film est disponible sur de nombreuses plateformes de streaming aux Etats-Unis et au Canada, depuis le 17 novembre. Aucune sortie en France n’est pour le moment envisagée.

Avatar

FERMER
CLOSE