premier personnage non-binaire

Un premier personnage non-binaire va apparaître dans une série TV française

Le premier personnage non-binaire et pansexuel va figurer dans la série Ici tout commence, en novembre prochain. Une première en France que la chaîne TF1 a tenu à immortaliser. ...
premier personnage non-binaire
Crédit photo : Fabien Malot / ITC / TF1

Le premier personnage non-binaire et pansexuel va figurer dans la série Ici tout commence, en novembre prochain. Une première en France que la chaîne TF1 a tenu à immortaliser. 

Du jamais vu ! TF1 a annoncé l’arrivée d’un premier personnage non-binaire et pansexuel dans sa nouvelle série, Ici tout commence, le mois prochain. Cette nouveauté intervient alors que la chaîne a souhaité un casting plus jeune pour cette nouvelle réalisation. A ce titre, les producteurs ont choisi Nicolas Anselmo qui, comme ce dernier le pense, correspond parfaitement aux caractéristiques du rôle. “Sur la description du personnage, c’était indiqué qu’il était non-binaire et pansexuel. Je me suis directement dit qu’il fallait que je représente ce personnage », confie le comédien à Têtu, en écho à l’annonce Facebook à laquelle il a répondu. Vous pourrez découvrir ses performances lors de la diffusion du premier épisode, le 2 novembre prochain. 

A lire aussi : “Harcèlement de rue”, des icônes non-binaires se révoltent contre le “Cis-tème”

En pleine Camargue (Lorraine), Ici tout commence suivra les péripéties de jeunes apprentis dans une prestigieuse école de cuisine, l’institut Auguste Armand. Parmi eux, Eliott s’affiche sans cache avec de sublimes nattes, des bijoux remarquables et un make-up haut en couleur. Car, comme l’acteur qui lui prête ses traits, ce personnage n’a pas froid aux yeux. « J’aime sa manière d’être lui-même jusqu’au bout, exprime Nicolas Anselmo à TÊTU. Je me retrouve beaucoup dans le personnage par rapport à ça. Au fait de ne pas vouloir se mettre dans une case.”, poursuit-il, toujours pour le média LGBTQI+. En somme, c’est pour le comédien une manière de montrer “qu’on a tous une énergie féminine et une énergie masculine”. “Ce qu’il faut parvenir à maîtriser, c’est un équilibre des deux.”, ajoute-t-il.

Une absence de représentation LGBTQI+

En écho à son rôle, Nicolas Anselmo pointe une faible visibilité de la communauté dans les médias audiovisuels, en France. “Des sujets comme la non-binarité, on n’en parle pas beaucoup à la télévision. Comme la transidentité, d’ailleurs. Ce sont pourtant des choses si importantes », confie le comédien. Avec l’interprétation d’Eliott, il entend ainsi apporter sa pierre à l’édifice et faire avancer les mentalités. Mais, c’est surtout, pour lui, un moyen de montrer la réalité à laquelle la communauté LGBTQI+ fait face au quotidien. “J’espère que mon personnage saura inspirer certains ou certaines qui souffrent de ce genre de situation. Je sais que les choses avancent et il ne faut pas lâcher, encourage le jeune comédien. Eliott ne lâchera pas en tout cas.”, conclut-il, pour Têtu. On souhaite tout ça aussi. 

Avatar

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE