mère

Une mère de famille exhorte Amy Coney Barnett de changer ses positions anti-LGBT

Aux Etats-Unis, la mère de Matthew Shepard a exhorté Amy Coney Barnett de prendre en considération la détresse des personnes LGBTQI+, lundi 12 octobre. La demande intervient alors que...
mère

Aux Etats-Unis, la mère de Matthew Shepard a exhorté Amy Coney Barnett de prendre en considération la détresse des personnes LGBTQI+, lundi 12 octobre. La demande intervient alors que la femme politique vient d’accéder à la Cour Suprême.

Urgence ! Aux Etats-Unis, la mère de Matthew Shepard a demandé à Amy Coney Barnett de changer son regard sur la communauté LGBTQI+, lundi 12 octobre. Cette adresse ouverte intervient alors que la femme politique vien récemment de prendre le poste de Ruth Bader Ginsburg à la Cour Suprême, la semaine dernière. La mère de famille a interpellé la nouvelle juge de “parent à parent, de mère à mère”. “Si votre enfant faisait son coming-out gay, j’espère que vous comprendriez que c’est ce qu’ils sont. Ce n’est pas un choix. Il n’y a rien à faire. Ils sont juste comme ça.”, a-t-elle directement confié à Amy Coney Barnett. “Nous sommes tous des humains qui nous battons pour les mêmes choses, pour l’acceptation, une vie meilleure et la sécurité sur notre lieu de travail et chez nous.”, a poursuivi la mère de famille. 

A lire aussi : Vrai ou faux : 45% des américains gays votent pour Trump ?

A la fin des années 1990, la mère de Matthew Shepard a dû faire à la mort de son fils. La jeune homme gay est, en effet, le premier cas de “Panique gay” que les Etats-Unis ait connu. En 1998, il a été battu, torturé et laissé pour mort après qu’il a fait des avances sexuelles ç un groupe d’homme. Le crime de haine anti-LGBT intervient alors que la bande le volait. Depuis, les agresseurs ont utilisé ce motif pour justifier leur crime. La communauté s’est longtemps battue pour y mettre fin et ont récemment eu gain de cause. 

Une crainte pour les droits LGBTQI+

La nomination d’Amy Coney Barnett fait peur aux activistes LGBT et leurs allié.e.s, qui y voient une remise en cause de leur droit. En tête, la mère de Matthew Shepard avait directement réagi à la candidature de la femme politique lors de l’annonce officielle. “Si nous avons une Cour très encline à aider les communautés marginalisées dans l’accès à plus d’égalité, nous sommes tous en difficultés.”, a-t-elle précisée. 

Amy Coney Barnett s’est toujours opposée ouvertement aux minorités. En 2015, elle signe la lettre de l’institution The Ordinary Synod of Bishops sur la définition de la famille. L’organisation religieuse y prône le mariage unique entre une femme et un homme et la famille hétéronormative. Et, sa déclaration sur la domination des hommes sur les femmes qui a entraîné sa nomination à la Cour Suprême. 

Source : PinkNews

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE