Vous avez la parole : Bisexualité

...

La bisexualité reste encore floue et peu acceptée en société par tou.te.s, aujourd’hui. Certains y voit un moment d’indécision, d’autres un moyen déguisé pour refouler son homosexualité. Mais, l’est-ce réellement ? Ou, est-ce tout simplement un élan de préjugés et de préconçus promulgués par les homos et hétéros ? Pour Garçon Magazine, certaines personnes ont décidé de nous l’expliquer grâce à leurs témoignages.

Par Julien Antoine

Marina Poulain (26 ans, Berlin) :

J’ai eu mon premier rapport sexuel hétéro à 14 ans avec mon premier copain, puis homo un an plus tard pendant une soirée, avec une copine de classe. A l’époque, j’avais arrangé un rencard entre un ami à moi et cette fille et cet ami devait m’en arranger un avec son correspondant allemand. Contre toute attente, nous avons dormi dans le même lit. Elle a prétexté avoir froid pour que je me rapproche d’elle et, de fil en aiguille, les choses se sont enchaînées. Avant cela, je n’avais jamais imaginé ressentir une attirance pour une femme.

Mes cousin.e.s et mes ami.e.s ont été les premières personnes au courant. Avec ma mère, ça a mis plus de temps (10 ans, pour être honnête) avant de me sentir complètement prête à le lui dire. Mais, aujourd’hui, j’assume pleinement ma bisexualité, sans pourtant la crier sur tous les toits. Mes amis et les membres de ma famille (qui sont au courant) acceptent « mon choix ». En tout cas, tant que je suis heureuse, la personne importe peu.

Retrouvez les autres témoignages dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux en cliquant ici.

Avatar

FERMER
FERMER