Le couple gay refait le tour de la Pologne

Pour la seconde fois cette année, Jakub and Dawid, un couple gay polonais, ont refait le tour du pays, lundi 25 mai. Engagé face à l’homophobie et le COVID-19, ils...
© jakubidawid/instagram

Pour la seconde fois cette année, Jakub and Dawid, un couple gay polonais, ont refait le tour du pays, lundi 25 mai. Engagé face à l’homophobie et le COVID-19, ils ont distribué à nouveau des masques arc-en-ciel aux habitants. 

Toujours au front. Armés de centaines de masques arc-en-ciel, le couple gay polonais a parcouru les zones LGBTQI+ libre de Pologne pour doter les habitants de protections, ce lundi. Passant notamment par Mordy, Trzebieszów et Biała Podlaska, Jakub et Dawid ont distribué pas moins de 200 masques ont personnes qu’ils ont rencontré sur leur chemin. Et, rapidement, ils ont, à leur plus grande joie, écoulé la quasi-intégralité des masques en leur possession. “Le prêtre serait triste, nous sommes heureux”, ont-ils tous deux dit. 

Filmant toute leur expérience, les deux compagnons ont essuyé quelques menaces. A Mordy, par exemple, un homme les a menacé de s’en prendre à eux en les voyant arriver avec les masques arc-en-ciel. “Tirez-vous d’ici où je vous met mon poing en pleine face”, leur a-t-il rétorqué. A contrario, dans la même commune, puis à Trzebieszów, deux autres personnes ont été plus bienveillantes avec le couple gay. “Vous diffusez la tolérance et l’égalité et nous avons à coeur de prendre part à ça”, a notamment exprimé une habitante de Trzebieszów. A la fin de la tournée, Jakub et Dawid en sont ressortis heureux. “Voir autant de personnes avec des masques arc-en-ciel sur leurs visages et dans ces aires vaut absolument le coup [de l’avoir fait]”, ont-ils exprimé. 

Une première tournée aussi “safe”

Le 20 avril dernier, Jakub avait emprunté pour la première fois la machine à coudre de sa grand-mère pour fabriquer les masques avec son compagnon. Le couple avait ensuite mis le cap à Gdańsk, Gdynia and Sopot pour les distribuer. “Les mesures de protection basiques manquaient, les masques étaient devenus des produits rares. C’est pourquoi nous avons conçu nos propres masques et en avons donné aux habitants.”, avaient-ils expliqués, à l’époque.

Bien qu’il y ait eu quelques tensions, les réactions avaient été majoritairement bienveillantes à leur égard. “C’est génial de voir que ce rainbow n’effraie pas les personnes mais les aide à être en sécurité … Beaucoup d’habitants polonais nous ont appelé “une peste”. Donc, nous avons pensé que, si nous aidions les personnes à surmonter une vraie peste, ils changeraient leurs opinions”

Source : PinkNews

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE