Etats-Unis

Etats-Unis : la militante pionnière Ivy Bottini est décédée

...

Aux Etats-Unis, la militante Ivy Bottini est décédée à 94 ans, jeudi 25 février. Cette mort sonne la fin de grands combats pour les droits LGBTQI+.

Etats-Unis
Crédit photo : Wikipédia

Une grande voix ! La militante LGBTQI+ pionnière, Ivy Bottoni, est décédée à 94 ans, aux Etats-Unis, jeudi 25 février. Pendant le mois précédant son triste départ, elle a vécu chez une de ses filles, Lisa, qui lui a apporté les soins nécessaires. “Elle est morte chez elle entourée de ses filles et de son pasteur, lisant les dernières informations sur les droits communautaires, à côté d’elle.”, a déclaré la nouvelle membre du conseil d’Hollywood Ouest, Sepi Shyne, sur Twitter. Pour le moment, aucune annonce sur les perspectives de funérailles n’a été annoncée. Toutefois, les bibliothèques USC, qui ont à de multiples reprises salué son travail, devraient lui rendre un ultime hommage dans les jours à venir. 

A lire aussi : L’icône TV Jessica Alves arrive au bout de sa transition

Ivy Bottini a toujours eu l’âme d’une activiste. Alors même qu’elle est mariée avec un homme, elle se pose en grande féministe. Sous le mouvement “Women of the World Unite”, la militante se mobilise pour la reconsidération de la femme. Mais, c’est son coming-out lesbien qui va élever son engagement pour les minorités. A commencer par son soutien aux émeutier.ière.s de Stonewall, la jeune femme de l’époque se mobilise pour la bonne prise en charge des personnes séropositives durant l’épidémie de SIDA, et pour l’accès des personnes LGBTQI+ aux métiers de l’éducation. Engagement qu’elle poursuivra avec force à travers les années. En 2019, Ivy Bottoni inscrit les grandes lignes de ses combats dans ses mémoires, The Liberation of Ivy Bottini: A Memoir of Love and Activism. Un livre salutaire pour laisser une trace de son activisme, deux ans avant sa mort. 

De grands hommages

A l’annonce du décès d’Ivy Bottoni, des amis d’hier et d’aujourd’hui ont adressé un dernier message à cette grande activiste. Et ce, à commencer par la Mairesse d’Hollywood Ouest, lieu où la défunte femme qu’a dirigé pendant quelques années. “Nous avons perdu un titan dans nos communautés queers et féministes.”, a notamment déclaré Lindsey Horvath sur Instagram. Pour honorer sa mémoire, l’élue va brandir les drapeaux féministe et LGBTQI+ dès lundi, première jour de célébration du mois des femmes. 

Avatar

FERMER
FERMER